Tout sur… Ce qui ne va pas dans Affelnet

Nous vous avons présenté les principes d’Affelnet (voir page Tout sur… les principes d’Affelnet) et nous avons pu voir que ce logiciel était injuste, laissant de côté les élèves les plus scolairement défavorisés, en leur offrant un choix plus réduit qu’aux autres. Nous avons montré aussi qu’Affelnet :

  • n’est donc rien d’autre qu’une opération de classement (tri) numérique qui calcule mal,
  • que sa finalité n’est que le regroupement des élèves, comme pour la gestion des stocks dans un entrepôt, sans tenir compte du fait que les élèves sont des humains…
  • et que sa modalité est de réduire les coûts, car les Dotations Horaires Globales (DHG) sont en baisse systématique, en regroupant les élèves dans des pôles de lycées utilisant au mieux le leurre des EIE.

Maintenant, nous allons nous attarder sur quelques points à corriger ou améliorer impérativement.

Au sommaire de cette deuxième partie :

L’algorithmique est faussée

Sur ce point, il faut tout revoir. Simplement. L’algorithme est défaillant, émaillé de nombreuses erreurs : les plages de notes sont en nombre trop faible, la fonction dite d’harmonisation n’harmonise rien, la conjonction des deux entraine que des élèves avec une meilleure moyenne peuvent avoir moins de points que d’autres... toute la partie calcul des points est à revoir. Par ailleurs, la documentation fournie aux parents décrit autre chose que la réalité. Nous vous décrivons donc ici Les contre vérités que l’on laisse perdurer, puis Les dangers de cette algorithmique et enfin nous vous indiquons Ce que l’on ne vous dit pas sur Affelnet.

L’algorithmique : les contre-vérités que l’on laisse perdurer

Contre-vérité d’Affelnet#1 : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus.

Les circulaires Affelnet nous indiquent que les points Affelnet (voir dans la documentation : Les plaquettes d’information distribuées aux parents pour l’affectation) et les circulaires (voir dans la documentation : Les circulaires Affelnet) vont en pratique pour un élève non boursier de 0 à 9600 points. En effet, pour un élève hors bonus, le nombre de points Affelnet est défini comme tel : Points de note (0 à 4800) + Points de socle (0 à 4800). Plaquette lyonnaise 2021 (affectation juillet 2021) distribuée aux parents pour leur expliquer l’affectation. On excusera l’erreur de calcul des 8600 points… Plaquette parisienne 2021 (affectation … Continuer de lire Contre-vérité d’Affelnet#1 : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus.

Contre-vérité d’Affelnet#2 : Arrêtons de laisser croire que la formule d’harmonisation harmonise quoi que ce soit.

Cette fonction d’harmonisation n’harmonise rien en fait. Pour comprendre son sens, vous pouvez lire Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation.. Tout au plus, elle a deux effets : La transformation rend plus étroite le pinceau de notes, en augmentant le nombre d’élèves ayant une même note. Ce n’est pas une harmonisation, mais juste une transformation. En particulier, aucune vraie correction ou harmonisation n’est faite : tous les élèves gardent exactement le même classement avant et après « harmonisation »… que ce soit entre classes d’un même collège ou entres collèges ; Le seul effet de la transformation … Continuer de lire Contre-vérité d’Affelnet#2 : Arrêtons de laisser croire que la formule d’harmonisation harmonise quoi que ce soit.

Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation.

Les circulaires académiques amènent à penser que cette fonction d’harmonisation est conçue pour corriger des notes trop généreuses ou trop sévères ([voir Note 1], pour quelques exemples de verbatims issus de circulaires académiques de cette année). Nous allons démontrer que c’est faux, et que cela révèle au moins de la part des autorités académiques une incompréhension de l’outil qu’elles imposent aux familles (puisqu’il n’est pas dans notre propos de rechercher une manœuvre coupable). Nous n’allons donc pas parler ici des effets de cette fonction d’harmonisation, nous avons déjà démontré leur impact délétère sur le traitement des notes et les inégalités … Continuer de lire Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation.

L’algorithmique : les dangers de cette algorithmique

Danger d’Affelnet #1 : Le regroupement des notes en plage est mal fait (et n’est pas adapté aux collèges notant par semestres).

Regrouper les notes en plages de notes n’est pas sans effet. Schématiquement, le regroupement des moyennes trimestrielles en 4 plages seulement, avec une plage supérieure moins bien dotée en points, ne se contente pas de réduire l’avantage des bons élèves, mais fausse les calculs des moyennes de tous. Le passage à deux semestres (ou trimestres « Covid ») crée des ex-aequo ; un système à trois trimestres permet d’avoir beaucoup moins d’ex-aequos, mais c’est juste par effet de bord… Il faut revoir tout le fonctionnement des plages (en testant les solutions avant). Il y a un autre effet de cette diminution du … Continuer de lire Danger d’Affelnet #1 : Le regroupement des notes en plage est mal fait (et n’est pas adapté aux collèges notant par semestres).

Danger d’Affelnet #2 : La fonction d’harmonisation harmonise des plages de notes, ce qui pénalise les moins bons élèves.

La fonction d’harmonisation d’Affelnet n’harmonise pas des notes mais des plages de notes, qui ne donnent pas autant de points les unes que les autres. Vu que la plage supérieure est celle qui rapporte le moins de points, les plus forts se retrouvent proches des moyens. Cela a pour effet d’éloigner encore plus les élèves les plus faibles des seuils d’admission et d’en faire des non affectés en puissance. Démonstration : Remémorez-vous la page Comment marche la fonction d’harmonisation ?. Ce sont les « pré-points » qui sont passés champ par champ dans la fonction d’harmonisation : Où : Points = … Continuer de lire Danger d’Affelnet #2 : La fonction d’harmonisation harmonise des plages de notes, ce qui pénalise les moins bons élèves.

L’algorithmique : ce que l’on ne vous dit pas sur Affelnet

Non-dit d’Affelnet#1 : Le nombre de points de Note Affelnet dans une matière ne représente pas du tout l’effort de l’élève

Le nombre de points de Note Affelnet dans une matière ne représente pas du tout l’effort de l’élève : une Note Affelnet non-harmonisée de 13 peut être donnée à un élève ayant 10 de moyenne alors qu’un élève ayant 11 de moyenne pourra avoir avoir une Note Affelnet non-harmonisée de 9,5. Cela dépend de s’il est stable sur l’année ou s’il progresse. Le découpage de plages de notes ne garantit pas une traduction juste des résultats. Un élève ayant une moyenne supérieure peut avoir moins de points. C’est une erreur majeure à corriger. Une bonne solution serait là encore d’avoir … Continuer de lire Non-dit d’Affelnet#1 : Le nombre de points de Note Affelnet dans une matière ne représente pas du tout l’effort de l’élève

Non-dit d’Affelnet#2 : Les points Affelnet ne représentent pas la moyenne des notes.

On constate que pour un grand nombre de moyennes annuelles, le nombre de points Affelnet est plus ou moins aléatoire, en tout cas pas du tout prévisible et direct. Cette information n’a jamais été donnée aux parents. Là encore, c’est lié au nombre de plages insuffisant : il en faudrait au moins 8. Ainsi, dans 57,81% des cas, la note Affelnet qui sanctionne l’année scolaire d’un élève  est mathématiquement juste, mais inférieure à celle qu’elle serait avec des notes différentes donnant la même moyenne. En pratique, seules 11,25% des notes Affelnet traduisent directement la moyenne de l’élève. Pour le reste, … Continuer de lire Non-dit d’Affelnet#2 : Les points Affelnet ne représentent pas la moyenne des notes.

Non-dit d’Affelnet#3 : Dans Affelnet, on a 2 fois plus de points en étant bon en EPS qu’en Maths.

Démonstration : Du fait de ses paramètres « moyenne » et « écart type », la fonction d’harmonisation induit un traitement particulier pour chaque champ disciplinaire. A cause de cela, Affelnet favorise l’EPS et les Arts au détriment du Français et surtout des Maths. Souvenez-vous de la formule de la fonction d’harmonisation : Comme on divise par EcPPCP, c’est-à-dire l’écart type des pré-points pour ce champ disciplinaire dans tout Paris, le résultat dépend de l’écart-type. Intéressons-nous aux écarts-type (valeurs 2019-2020) : Matière Ecart type ARTS 2,12194087 EPS 2,10334432 FRAN 3,33518621 HG 3,20821303 LV 3,10302027 MATHS 3,95465331 SCIE 2,76653871 N’importe quel mathématicien vous le confirmera : diviser … Continuer de lire Non-dit d’Affelnet#3 : Dans Affelnet, on a 2 fois plus de points en étant bon en EPS qu’en Maths.

Non-dit d’Affelnet #4 : Les matières ont des coefficients

Sans qu’on l’on en soit vraiment informé, Affelnet définit des coefficients selon les matières. Ainsi, il apparait que la Physique Chimie vaut 3,75 fois moins dans Affelnet que les Maths, et 3 fois moins que l’EPS. Ces coefficients n’ont aucun lien avec le DNB, qui lui aussi fournit pourtant une évaluation de l’élève. Laquelle croire ? Celle d’Affelnet est beaucoup plus cruelle, que ce soit pour les élèves ou pour les enseignants dont le coefficient n’est que de 1,33 (SVT, Technologie ou Physique Chimie) comparé au 5 des Mathématiques et du Français. Les coefficients dont nous parlons ici sont ceux de … Continuer de lire Non-dit d’Affelnet #4 : Les matières ont des coefficients

Les bonus sont à revoir, tant leur diversité que la manière dont ils sont appliqués

Les bonus… Il y en pléthore, chaque académie en a son petit lot. Ils contribuent à l’inégalitarisme d’Affelnet en France. Dans certaines académies (et encore nous n’avons pas tout lu), les bonus géographiques vont de 9000 à 32640 points. Cela fait varier d’une l’importance des notes de 7% à près de 25%. Pourquoi ? D’autres bonus sont assortis de taux d’élèves pouvant les avoir. Donc ceux qui vont en avoir le plus besoin n’y auront pas droit. Pourquoi, encore ?

L’invraisemblable nombre de bonus Affelnet en France, tellement inégalitaire

Une trentaine de bonus que nous avons classés selon 7 catégories : Bonus sur critères sociaux Bonus sur critères géographiques Bonus spécifiques aux élèves en voie Pro ou fragiles scolairement Bonus bien aimés des familles Bonus pour raisons médicales, bien trop rares Bonus divers Bonus qui ont probablement du sens mais qui manquent de transparence et qu’il faudrait exercer autrement. Il y a des bonus, il y a aussi des coefficients de pondération minorants ou majorants appliqués sur le barème. Il apparait aisément qu’une grande part de ces bonus a une justification « a priori ». Toutefois, l’examen de la liste montre … Continuer de lire L’invraisemblable nombre de bonus Affelnet en France, tellement inégalitaire

Il faut fixer une règle nationale pour limiter nombre et valeur des bonus par rapport aux notes

Selon les académies, les bonus géographiques vont de 9000 à 32640 points. Cela relègue l’importance des notes à quelques pourcents, et introduit une fois de plus une rupture d’égalité majeure entre les élèves : pour certains l’affectation se fera au mérite, pour d’autres simplement en fonction de leur lieu d’habitation, ou pire de l’aisance sociale supposée des parents des autres élèves du collège. Si le barème national pour les notes et le socle réunis est homogène, aucune règle ne semble limiter les bonus; que ce soit leur nombre ou leur valeur (lire L’invraisemblable nombre de bonus Affelnet en France, tellement inégalitaire). … Continuer de lire Il faut fixer une règle nationale pour limiter nombre et valeur des bonus par rapport aux notes

Le plafonnement des bonus – ou les taux-cible – pénalise ceux qu’ils doivent aider

Le plafonnement des bonus est un piège cruel : l’élève croit pouvoir en profiter, mais s’il est scolairement faible, il peut être atteint par la limite du plafond ou du taux-cible. Au passage, cette terminologie nouvellement apparue à Paris en 2021-2022 nous apparait comme très problématique : doit-il y avoir un taux-cible des boursiers , un taux-cible des pauvres ?

Le bonus boursier dans sa forme actuelle est injuste (basculant à un euro près).

Le bonus bousier, parfois nommé « bonus mixité » est présent dans toutes les académies. Son application est bien souvent binaire : il est attribué ou non. Un bonus ne doit pas dépendre d’un euro de plus ou de moins de revenu. Un bonus (« social », « boursier », « mixité ») ne doit pas être affecté par les conditions sociales de son voisin (comme c’est le cas du bonus IPS parisien introduit en 2020-2021). Un bonus social doit être progressif, et individuel. Nous démontrons l’injustice du plafonnement dans notre article Sur l’injustice du plafonnement des bonus (et pas que boursier). Nous proposons dans notre article Remplacer le bonus … Continuer de lire Le bonus boursier dans sa forme actuelle est injuste (basculant à un euro près).

Sur l’injustice du plafonnement des bonus (et pas que boursier)

Quel que soit le bonus, le fait de plafonner son application à un nombre de places (ou à un taux, dans les faits c’est la même chose) (ou à un taux-cible, terme effrayant) en déterminant qui peut y avoir droit sur la base du nombre de points est injuste. Cela revient à dire que seuls les élèves ayant le plus de points pourront en profiter. Donc que ceux qui en ont le plus besoin ne sont pas sûrs de l’avoir. Et que ceux qui vont en profiter n’en ont peut être pas besoin. Quel que soit le bonus, le plafonnement … Continuer de lire Sur l’injustice du plafonnement des bonus (et pas que boursier)

Il faut gérer efficacement les non affectés

Les élèves non-affectés sont la face publiquement visible de l’échec d’Affelnet. S’y attarder est important : pour chaque élève non-affecté c’est un drame, un été gâché, mais surtout une perte de chances. Et puis, surprise, en creusant un peu on s’aperçoit qu’il y a 2 types de non-affectés : les non-affectés algorithmiques, qui sont inhérents au système, car fonction de la demande, et les non affectés structurels, qui eux sont inacceptables.

D’où viennent les non affectés ? D’un déséquilibre offre ↔ demande.

Affelnet est avant tout une question d’offre et de demande. Mais le système fonctionne mal, car l’offre et la demande ont des caractéristiques propres qui ne sont pas compatibles ensemble : L’offre est contrainte, limitée, et connue d’avance ; La demande est inconnue à l’avance, et dépend de paramètres externes au système (un article de presse peut changer du tout au tout l’attractivité d’un lycée) ; Il n’y a pas de fonction de rattrapage de l’offre en fonction de la demande. Nous allons démontrer que le seuil d’entrée dans un lycée dépend directement de la quantité d’élèves qui le demandent, bien plus … Continuer de lire D’où viennent les non affectés ? D’un déséquilibre offre ↔ demande.

Les non-affectés structurels : une transgression de toutes les règles administratives, et une négation du simple respect dû aux élèves.

En 2 mots, les non affectés structurels correspondent aux élèves pour lesquels les Rectorats oublient de prévoir des places. Par exemple quand il y a 15000 élèves à affecter pour 14700 places. Une question simple se pose alors pour eux. L’ouverture de la saisie des fiches de vœux intervient début mai. Dès cette date il est possible de savoir combien de dossiers ont été émis par les principaux de collège. La phase de saisie est forclose un peu plus tard, puisque l’ultime étape est la saisie simplifiée pour les établissements hors académie (accès réservé uniquement pour les élèves emménageant dans … Continuer de lire Les non-affectés structurels : une transgression de toutes les règles administratives, et une négation du simple respect dû aux élèves.

Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas

Affelnet est un système qui en plus des non-affectés structurels (comme en 2019-2020 à Paris, en 2020-2021 à Toulouse et en Guyane) génère des non-affectés algorithmiques. En soi-même, avoir des non affectés algorithmiques est un effet prévisible du système : si tout les parents choisissent les même lycées, ils seront vite saturés. En contrepartie, il y aura plein de place dans les autres lycées pour le second tour. C’est ce que l’on a vu en 2020-2021 à Paris où 9 lycées furent proposés au second tour contre 4 les années précédentes. Par contre les non affectés algorithmiques posent un vrai … Continuer de lire Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas

Un exemple édifiant de non affectés structurels (Paris 2019-2020)

Pour illustrer, parlons de l’Affelnet Paris 2019-2020. Au soir du 1er tour (le 1er juillet), il y avait 668 non-affectés en voie GT. Au 28 août, après toutes les opérations de récupération de places liées aux départ dans le privé, aux abandons pour déménagement, etc, il restait 190 élèves non-affectés. Comme nous venons de le montrer plus haut, ces élèves sont des non-affectés structurels : même après avoir poussé les murs des salles de classe de certains établissements pour y tasser 37 élèves, il restait près de 200 places manquantes, qui furent affectés à la main, entre fin aout et fin … Continuer de lire Un exemple édifiant de non affectés structurels (Paris 2019-2020)

Le saviez-vous ? La fonction d’harmonisation a un impact direct sur les non-affectés, et a favorisé les collèges avec IPS 600 ou 1200 à Paris 2020-2021.

Nous allons nous intéresser à la variation des écarts types année par année. Que constate-t-on ? Que – quelle que soit l’académie – les variations de la fonction d’harmonisation du fait de l’écart-type jouent sur le nombre de non affectés ou sur la valorisation des élèves avec bonus : En 2020-2021, du fait de l’augmentation de l’écart-type de 7%, les barèmes Affelnet ont en moyenne diminué de 230 points. Cela a encore plus avantagé les élèves avec IPS à 600 ou 1200. En 2019-2020 , du fait de la baisse de l’écart-type de 4%, les barèmes Affelnet avaient en moyenne augmenté … Continuer de lire Le saviez-vous ? La fonction d’harmonisation a un impact direct sur les non-affectés, et a favorisé les collèges avec IPS 600 ou 1200 à Paris 2020-2021.

Il faut cesser de penser Affelnet comme on pense un logiciel de gestion de stock

Aujourd’hui, Affelnet gère les élèves comme on va gérer des cartons dans un entrepôt de GAFAM : il faut se débrouiller pour les faire tous rentrer dans un minimum d’espace, de lycées et de classes. Au moment où les classements PISA, année après année, pointent la dégringolade de l’Ecole Française, il n’est pas admissible de penser que les EIE, la disparition des classes en demi-groupe, ou le fait de disséminer les meilleurs élèves pour essayer de créer des têtes de classes moteur soient des solutions. Il faut repenser l’affectation d’un point de vue humain, et là où il manque des places, créer des établissements.

Comment en plaquant artificiellement la demande sur l’offre on gère le stock des élèves.

Affelnet ne tient pas compte de qui est l’élève qu’il affecte, ni d’un point de vue humain, ni d’un point de vue scolaire : il ne tient pas compte des langues apprises, des spécialités souhaitées. On pourra objecter qu’il appartient aux parents de ne choisir que des établissements compatibles avec les besoins de leurs enfants… mais ce choix est souvent impossible (il y a 15 LVB enseignées à Paris par exemple [voir Note 1], et elles sont loin d’être toutes représentées sur chaque offre de lycées…). Pourtant, cette amélioration au système est assez simple à mettre en place [voir Note … Continuer de lire Comment en plaquant artificiellement la demande sur l’offre on gère le stock des élèves.

Gérer les problèmes liés au socle

Tirer le bilan du socle de compétences dans Affelnet

Il apparait clairement que nombre d’enseignants de 3ème ne sont pas au fait du fonctionnement détaillé et les subtilités du socle de compétences, et de ses impacts, tant sur le DNB que sur Affelnet. Sans chercher à prendre parti sur l’ensemble des documents et des normes dont sont abreuvés les enseignants, il apparait vite en les interrogeant qu’ils ne connaissent pas suffisamment bien le document d’accompagnement pour l’évaluation des acquis du socle commun de connaissances, de compétences et de culture [voir Note 1]. Pire encore, nombre d’entre eux n’ont pas une pleine conscience que dans certaines académies, une seule mention … Continuer de lire Tirer le bilan du socle de compétences dans Affelnet

Assoir l’assise juridique d’Affelnet

Une réflexion revient souvent quand on parle d’Affelnet : « Comment un truc qui semble ne pas respecter les lois peut-il exister ? »… Il y a au moins ces points qui font que l’on se dit : « Bigre. »…

L’IPS pose nombreux problèmes juridiques à l’expert que je ne suis pas.

Pour rappel, cet indice pose de nombreux problèmes : il est sexiste, sa vérification statistique est incomplète, sa définition est antique , sa saisie est faite sans contrôle, il ne différentie pas les familles monoparentales, les orphelins, etc., il ne tient pas compte de la réalité sociale, il est saisi à partir des CSP, il est déclaratif et non contrôlé, et enfin cerise sur le gâteau n’est pas collecté dans le respect du RGPD (voir Dans Affelnet : une absence totale de base scientifique au choix de l’IPS). Mais surtout, il introduit une rupture d’égalité majeure, puisqu’il traite de manière similaire tous … Continuer de lire L’IPS pose nombreux problèmes juridiques à l’expert que je ne suis pas.

Peut-on laisser depuis des années de nombreuses erreurs de calcul dans Affelnet sans les corriger ?

Ces erreurs ont plusieurs effets en rendant l’affectation un peu plus aléatoire, et sont généralement complexes à démontrer. Elles sont explicitées dans l’article Le processus complet d’affectation – les calculs. Trois d’entre elles sont facilement explicables : 1ère erreur : dans près de 60% des cas, deux élèves avec la même moyenne annuelle dans une matière auront un nombre de points différents. 2ème erreur : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus, et le total ne peut jamais atteindre 9600 points. 3ème erreur : La documentation qui met en avant la fonction d’harmonisation amène … Continuer de lire Peut-on laisser depuis des années de nombreuses erreurs de calcul dans Affelnet sans les corriger ?

Une rupture d’égalité dans le nombre de vœux possibles ?

C’est l’un des points qui nécessitent une analyse juridique fine. Nous avons collecté au moins trois points de la procédure Affelnet qui ne traitent pas tous les français sur le même pied d’égalité mais qui limitent leur affectation selon qu’ils ont reçu une scolarité en troisième dans telle ou telle académie. 1er traitement inégalitaire : les nombres de vœux possibles diffèrent d’académie en académie ; 2ème traitement inégalitaire : un élève emménageant et venant d’une autre académie peut avoir moins de choix à sa disposition ; 3ème traitement inégalitaire : un élève emménageant et venant d’une autre académie peut voir … Continuer de lire Une rupture d’égalité dans le nombre de vœux possibles ?

Refuser de fournir le socle de compétences aux parents avant Affelnet ne nous semble pas légal

Les chefs d’établissement s’appuient sur la lettre de cadrage DGESCO datée du 18/01/2018 (voir dans Les documents distribués par la DGESCO) qui donne au chef d’établissement la responsabilité de l’évaluation des élèves et demande que le bilan de fin de cycle 4 ne soit pas communiqué aux élèves/candidats au DNB avant la publication des résultats (page 5/12). Or l’arrêté du 24-10-2017 relatif à la création du LSUN (BO n° 39 du 16-11-2017), disponible sur education.gouv.fr (voir https://www.education.gouv.fr/bo/17/Hebdo39/MENE1718570A.htm?cid_bo=122165) indique clairement que LSUN comporte un téléservice ayant pour finalités de permettre aux élèves et à leurs responsables légaux de consulter et de télécharger les bilans … Continuer de lire Refuser de fournir le socle de compétences aux parents avant Affelnet ne nous semble pas légal

Recevez directement tous nos nouveaux contenus dans votre boîte de réception.