L’évaluation des temps de transport à Paris est déficiente

Nous tenons avant tout à préciser que baser le choix des lycées sur la distance, c’est ne pas prendre en compte que l’élève puisse souhaiter d »avoir une affectation proche de son club de sport, ou de son centre de soins réguliers, ou de son autre parent séparé. On peut donc s’interroger sur ce besoin d’imposer une liste de lycées en fonction des temps de transport : les parents savent par eux-mêmes prendre en compte le fait que le temps de transport est une donnée importante.

L’argument des temps de transport est apparu dans le Compte-rendu du groupe de travail Affelnet – Parents d’élèves du 17/10/2018 [voir Note 1]. A ce moment là la problématique était d’essayer de résoudre le problème des districts parisiens, forts différents en termes sociologiques ou en termes d’offre de lycée.

Quelqu’un eut l’idée de remplacer ces districts par une liste des lycées en fonction du temps de transport. Le Rectorat émit quelques semaines plus tard une carte des temps de transports collège d’affectation ↔ lycée [voir Note 2] .

D’autant plus que les évaluations actuelles du Rectorat de Paris ne prennent en compte que le trajet collège d’affectation ↔ lycée, et non domicile réel ↔ lycée. C’est juste une aberration, mais c’est une de celles qui sont utilisées pour déterminer la carte des lycées de secteur 1 ou 2 ou 3 dans la réforme Affelnet Paris 2020-2021.

Lire la suite