Les tours d’Affelnet

En pratique, côté Rectorat, Affelnet se déroule en 5 phases. Ces 5 phases s’étalent d’avril-mai à la rentrée suivante de septembre, et c’est ce calendrier qui s’impose à vous. En pratique, ces phases hébergent les différents tours d’Affelnet. Tout le monde connait le 1er tour et le 2ème tour d’Affelnet.

Mais, saviez-vous qu’il en existe de nombreux autres, qui permettent par exemple de gérer des dossiers hiérarchiquement mis en avant ? La procédure Affelnet est complexe. L’évolution introduite dans la réforme Paris 2020-2021 et a priori de portée nationale laisse imaginer qu’elle s’est probablement compliquée.

Nous vous décrivons donc ici les « tours » d’Affelnet : les multiples tours « 0 », le tour « particulier » d’Affelnet, le 1er tour pour les boursiers, le probable 1er tour pour les élèves ayant fait tous leurs « vœux » de secteur 1, le 1er tour pour les non-boursiers, le 2ème tour, le 3ème tour pour les Pro mais a priori pas les GT, et le tour de septembre. Ouf !

Argumentation :

Lire la suite

Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas

Affelnet est un système qui en plus des non-affectés structurels (comme en 2019-2020 à Paris, en 2020-2021 à Toulouse et en Guyane) génère des non-affectés algorithmiques.

En soi-même, avoir des non affectés algorithmiques est un effet prévisible du système : si tout les parents choisissent les même lycées, ils seront vite saturés. En contrepartie, il y aura plein de place dans les autres lycées pour le second tour. C’est ce que l’on a vu en 2020-2021 à Paris où 9 lycées furent proposés au second tour contre 4 les années précédentes.

Par contre les non affectés algorithmiques posent un vrai problème, qui les rend inacceptables : les élèves qui n’ont pas de lycée à l’issue du second tour ont un choix beaucoup plus réduit de lycées, et surtout un choix qui se limite aux lycées les moins demandés [voir Note 1].

Donc, un hasard mathématique peut être à l’origine d’une affectation néfaste pour un élève : affectation dans un lycée qui n’enseigne ni les langues, ni les spécialités qu’il attend, qui n’offre pas des rythmes compatibles avec son être…

Lire la suite

Un site web national : pour prévenir les incohérences dans les fiches de vœux

Il n’est pas acceptable de considérer qu’aucun parent ou représentant légal ne fera jamais d’erreurs lorsqu’il composera la fiche de « vœux » de son enfant. Les parents ne sont pas spécialistes de cette procédure – pourtant suffisamment complexe pour mériter un site web. Et Affelnet est une opération très impactante pour la scolarité et l’avenir des élèves.

Il faut donc signaler aux représentants légaux les erreurs ou incohérences avant la fin des délais de saisie.

Informer correctement les parents, c’est aussi les prévenir quand les vœux qu’ils envisagent ne sont pas cohérents, et ce sans qu’ils aient à passer par le rectorat ou le principal du collège.

Trop d’enfants sont non-affectés sur la base d’erreurs basiques (vœu hors district ou hors zone de desserte ; vœu pour un recrutement spécialisé placé à un rang de recrutement standard ; vœu pour un recrutement spécialisé dans un établissement où un dossier n’a pas été déposé, etc.).

Argumentation :

Lire la suite