2021/09/22 – On parle de nous dans la presse !

Grande fierté ce soir : Le Figaro parle de notre site et nous donne la parole dans ses pages Etudiant. Un grand merci pour cette interview !

Un parent d’élève crée un site pour souligner les failles d’Affelnet
Par Sophie de Tarlé • Publié le 22/09/2021 à 16:01 • Mis à jour le 22/09/2021 à 17:00

Hervé Rindzunski a décortiqué le système Affelnet mis en place nationalement pour affecter les collégiens au lycée, en créant un site rempli d’informations.

Lire la suite

Nos tableaux de données et feuilles de calculs spécifiques Affelnet Paris 2020-2021.

Les documents de base

Source : Ce tableau a été obtenu à partir de la circulaire académique 21AN0074 du 13/04/2021, ANNEXE 5 : Bonus IPS des collèges publics et privés parisiens, pages 72 à 77. Disponible sur https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2339950/21an0074-circulaire-affectation-lycee-annee-2021-2022 .
Il contient aussi 64 collèges privés.

Source : Ce tableau a été obtenu à partir de la circulaire académique 21AN0074 du 13/04/2021, ANNEXE 5 bis : Taux cible de boursiers, page 78. Disponible sur https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2339950/21an0074-circulaire-affectation-lycee-annee-2021-2022 et https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2338438/bilan-du-1er-comite-de-suivi-de-la-reforme-affelnet-seconde-gt
Certains taux cibles ont pu être réajustés (voir Présentation comité de suivi Rectorat – 12 avril 2021 ci-dessous). Il est à noter que les années précédentes les « taux cibles » s’appelaient « plafonds » et étaient académiques, et non établissement par établissement, ce qui est un choix politique et non éducatif… lire Affelnet Paris 2020-2021: taux cible de boursiers par lycée.

Ce document du Rectorat a plusieurs intérêts. Il montre qu’au 12 avril 2021 les taux-cibles par lycée n’étaient pas fixés, alors que les parents étaient en pleine phase de choix !. Il a aussi une grande importance car le nombre de places d’élèves disponibles au 1er tour est immédiatement fonction de ce taux-cible. Par exemple, CHARLEMAGNE avec 233 places estimées en 2nde se retrouve, avec le taux cible à 28%, se retrouve à 166 places pour les non-boursiers. Vous trouverez les infos dans les deux tableaux ci-dessous, Affelnet 2020-2021 – Effectifs estimés 3eme et 2nde et Affelnet Paris 2020-2021 – Taux Cible boursiers.
Sources : voir les deux tableaux cités pour obtenir leurs sources.

Les documents que vous ne trouverez que sur ce site.

Ce tableau vous permet de comprendre les principes de l’Affectation sur Paris en 2020-2021. Il comporte plusieurs onglets :
– Le Tableau de détail des lycées proposés à chaque collège selon le secteur.
– Tableau Lycées par collège, qui reprend le tableau de détail sous forme de tableau plus simple à lire. Nous avons aussi fait figurer les IPS des collèges et pouvons donc donner pour chaque lycée le nombre de coll en secteur 1, 2 ou 3 ayant un IPS à 0, 600 ou 1200. Nous allons ajouter rapidement les DHG pour avoir le nombre d’élèves pouvant demander ce lycée en secteur 1, 2 ou 3 ayant un IPS à 0, 600 ou 1200.
– Tableau Collèges par lycée, le même que précédemment mais en inversant lignes et colonnes.
Source :
– Le Tableau de détail, a été obtenu dans l’Arrêté n° 2021-114-RA du 24 juin 2021 téléchargeable ici : Les Arrêtés fixant les conditions d’affectation en lycée public dans la voie générale et technologique ;
– Les IPS des collèges ont été obtenus à partir de la circulaire académique 21AN0074 du 13/04/2021, ANNEXE 5 : Bonus IPS des collèges publics et privés parisiens, pages 72 à 77. Disponible sur https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2339950/21an0074-circulaire-affectation-lycee-annee-2021-2022 .

Ce tableau montre que les promesses du Rectorat étaient intenables et sont donc non tenues pour un certain nombre d’élèves :
Entre 1400 et 1500 élèves parisiens ont pu demander 3 lycées sans avoir la moindre chance d’avoir ce vœu (lycées CHARLEMAGNE, CONDORCET et SOPHIE GERMAIN)..
Les élèves de 6 collèges n’avaient que 3 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges BEAUMARCHAIS, CHARLEMAGNE, FRANCOIS COUPERIN, PIERRE ALVISET, PIERRE JEAN DE BERANGER et VICTOR HUGO) (cela représente près de 600 élèves). 
Les élèves de 8 collèges n’avaient que 4 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges ANDRE MALRAUX, HENRI IV, CESAR FRANCK, GEORGES COURTELINE, MOULIN DES PRES, CONDORCET, LAMARTINE, LOUISE MICHEL) (cela représente près de 900 élèves). 
– Il contient un index qui donne le Top 14 des collèges ayant eu des choix promis et non tenus. En secteur 2 cela va jusqu’à 17 lycées inatteignables (JEAN BAPTISTE POQUELIN a 17 choix impossibles sur ses 20, soit 85%).

Ce tableau est encore un peu incomplet, sans que cela ne pose vraiment de problème : les lycées qui manquent sont a priori tous des lycées ayant des taux d’entrée assez faibles. Un seul moyen pour l’obtenir : analyser des fiches barème réelles confiées par les parents : malgré de nombreuses demandes le Rectorat ne l’a jamais fourni !
Source : collecte personnelle de fiches barème de l’auteur

Dans cette version du tableau précédent, nous avons analysé les seuils au regard de la possibilité de l’atteindre. Nous constatons que des lycées sont inatteignables pour certains collèges. Par exemple, SOPHIE GERMAIN n’est pas atteignable en Secteur 1. Pour l’avoir, il vous faut alors impérativement un bonus supplémentaire ! Vous aurez plus de détails dans le Tableau des promesses intenables et non-tenues (voir plus haut).
Ce tableau indique pour chaque lycée :
– La possibilité d’y entrer en Secteur 1, Secteur 2 ou Secteur 3 en combinant avec un bonus IPS de 0, 600 ou 1200 points.
– Le nombre de collèges ayant eu ce lycée selon le Secteur de choix ( Secteur 1, Secteur 2 ou Secteur 3)
– Le nombre de collèges ayant eu ce lycée selon le Secteur de choix ( Secteur 1, Secteur 2 ou Secteur 3) selon le type de bonus IPS qu’a ce lycée
Sources :
pour les seuils effectifs des lycées : collecte personnelle de fiches barème de l’auteur;
pour les données sur les lycées d’affectation : Arrêté n° 2021-114-RA du 24 juin 2021 téléchargeable ici : Les Arrêtés fixant les conditions d’affectation en lycée public dans la voie générale et technologique ;
pour les IPS des collèges : circulaire académique 21AN0074 du 13/04/2021, ANNEXE 5 : Bonus IPS des collèges publics et privés parisiens, pages 72 à 77. Disponible sur https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2339950/21an0074-circulaire-affectation-lycee-annee-2021-2022 .

Cette simulation n’a jamais été transmise aux parents.
Source : deux copies d’écran du PC de la DASEN Claire Mazeron, qu’elle a diffusé lors d’une visio en Webex de début mars avec des parents d’élèves. Nous avons pu le ressaisir intégralement en le vérifiant !

Ce tableau est une estimation, pas des chiffres réels : le Rectorat a toujours une raison pour ne pas les distribuer. La page Estimation du nombre d’élèves en 3ème et en 2nde. vous explique la méthodologie retenue.

Ce tableau est une BIBLE ! Merci à Muriel L. qui me l’a fourni ! Il contient pour l’année 2020-2021 pour chaque lycée parisien :

  • la carte des spécialités enseignées, en local ou en EIE ;
  • la carte des langues enseignées ;
  • le détail des structures pédagogiques (section internationales, Section Euro, Section Orientale, Séries Générales, Séries technologiques, Supérieur Remarques).

Les documents relatifs au temps de transport.

La source de ce document est les tableaux pdf Documents relatifs au groupe de travail Affelnet – Parents d’élèves du 17/10/2018.

Documents relatifs au groupe de travail Affelnet – Parents d’élèves du 17/10/2018 :

Ces trois documents nous sont parvenus suite à ce groupe de travail où nous n’étions pas présent, mais qui regroupait la DASEN et des associations de Parents d’Elèves (PEEP et FCPE).

Les documents distribuées aux personnels de direction, aux profs et aux parents pour l’affectation

Il s’agit des documents distribués par le Rectorat de Paris pour expliquer la réforme Affelnet 2020-2021

Il s’agit d’un pdf présentant la nouvelle procédure adaptée aux Principaux et Proviseurs, dans sa version mise à jour le 04/02/2021, émis par le Rectorat de Paris.

Il s’agit de la version du pdf ci-dessus, adaptée aux profs principaux, émis par le Rectorat de Paris.

Il s’agit de la version du pdf ci-dessus présenté par le Recteur, Christophe KERRERO, et la DASEN, Claire MAZERON, au point presse du 05/03/2021.

Debunkage rapide de la réforme Affelnet Paris 2020-2021

Dans cet article nous démontons les mécanismes de la réforme Affelnet Paris 2020-2021 qui, selon ce que nous avons pu savoir, a été un terrain d’expérimentation de portée nationale.

Nous démontrons comment cette réforme, présentée comme sociale, est en fait une réforme purement économique, ayant pour but de regrouper les élèves par pôles de lycées visant à terme la normalisation des parcours, la diminution des groupes de spécialités, et ainsi la réduction du nombre d’enseignants.

Nous démontrons la construction stratégique qui a consisté à disséminer les meilleurs élèves de Paris Centre , du 5ème et du 6ème, en leur bloquant l’accès à leurs lycées traditionnels (ce fait a d’ailleurs été indiqué par la DASEN Madame Claire Mazeron dans l’article 2021/02/24 – France3 Paris – Affelnet : l’inquiétude des parents des futurs lycéens face à un projet de nouvelle carte scolaire).
Cela a été fait en mettant en place deux stratégies :

  • Le bonus IPS dont la carte recouvre quasi exactement la carte des mentions Très Bien au DNB des collèges, permettant donc de distinguer les collèges ayant beaucoup de « futures têtes de classe » tout en se cachant derrière un argument social ;
  • Une carte de choix de 5 lycées de secteur 1 basée sur le nombre de collèges ayant tel ou tel lycée : plus de collèges à bonus IPS 600 ou 1200 ont ce lycée, moins il est accessible aux collèges à IPS 0, alors qu’ils figurent dans la liste des 5. Ainsi, Charlemagne (proposé 21fois), Sophie Germain et Turgot (proposés 19 fois) Hélène Boucher (proposé 18 fois) deviennent ainsi quasiment inaccessibles sans bonus IPS. D’où l’hécatombe pour ces élèves.

Le principal versant économique réside dans la dispersion des élèves des meilleurs collèges dans les lycées peu attractifs. Ce qui a été présenté comme la conséquence inattendue d’une réforme basée sur un facteur social – l’introduction du bonus IPS – est selon nous un plan déterminé. Il suffisait de constater – au moins à Paris – la concordance de la carte des mentions TB au DNB avec celle baptisée « carte des IPS ». Cette dispersion, en créant des « têtes de classe » censées tirer les classes vers le haut, permettra de réduire une fois de plus les parts des dotations affectées aux dédoublements de classes, au heures complémentaires, etc.

Lire la suite

Les « bons élèves » ne doivent pas servir de plan B pour cacher la diminution des Dotations Horaires dans les lycées.

Dans un article de france3-regions du 24 février 2021 [voir Note 1], Madame Claire MAZERON, récemment promue Directrice Académique des Service de l’Education Nationale (DASEN) déclare, parlant des problèmes de mixité scolaire : « Nous favorisons également la mixité scolaire. Avec cette réforme, des élèves de niveau intermédiaire pourront aller dans dans de bons lycées. Des têtes de classe pourront se retrouver dans des lycées intermédiaires. Nous souhaitons mieux répartir les élèves. Jusqu’à présent les bons collégiens allaient dans les bons lycées et les élèves fragiles dans des lycées moins bien classés. La réforme va enclencher une mécanique et cela va équilibrer les niveaux« .

Alors que le Rectorat fait croire aux parents que ce sont les notes de leur enfant qui compteront, ces propos dans la bouche de la DASEN démontrent que l’affectation devient basée sur le niveau social des parents des élèves !

Lire la suite

De nombreuses associations ont interrogé la DASEN en reco AR sur l’IPS dans le nouvel AFFELNET. Elle n’a jamais répondu.

La réforme Affelnet, mise en place par le Rectorat pose problème à de nombreux parents fins connaisseurs du système, et ce dans tous les districts parisiens.

Pour apporter un nouvel éclairage sur cette réforme, de nombreuses associations ont envoyé de 24/02/2021 une vingtaine de questions à Mme Claire Mazeron, DASEN (et M. Kererro, Recteur, en copie). Ces questions interrogent sur les fondements techniques et la justification juridique de l’indice IPS ainsi que sur le mode de détermination des lycées de secteur 1 dans la nouvelle mouture AFFELNET.

Ce texte a été cosigné par

  • plusieurs administrateurs de la FCPE Paris très au fait d’Affelnet, (qui tous démissionnèrent quelques mois plus tard de leur fonction) ;
  • plusieurs présidents d’Unions Locales FCPE ;
  • plusieurs Conseils Locaux FCPE.

Tous ces gens avaient espoir que ces questions permettent à la DASEN Mme MAZERON ainsi qu’aux associations de Parents d’Elèves (et à leur présidences académiques ?) qui défendent et promeuvent cette réforme de conclure à son nécessaire gel – tant elle nous semble bâclée :

  • IPS non assis juridiquement et non représentatif,
  • Suppression du choix pour les parents remplacé par une contrainte rendant toute demande aléatoire,
  • Objectif d’accroissement de la mixité sociale complètement manqué.

Las, ce courrier ne reçu aucune réponse.

Ci dessous le texte de cette interpellation :

Lire la suite

La carte des Secteurs Affelnet Paris 2020-2021 était un leurre.

Nous avons établi dans notre article Debunkage rapide de la réforme Affelnet 2020-2021 que cette réforme était purement économique, et non sociale. La réforme Affelnet Paris 2020-2021 visant donc à injecter des têtes de classe dans des lycées peu attractifs, il s’agissait de disperser les meilleurs élèves de ces arrondissements dans le plus de lycées à moins de 25 minutes de temps de trajet. Nous expliquons dans l’article cité ci-dessus aussi pourquoi les élève des arrondissements centraux (1-2-3-4-5-6) et dans une moindre mesure du 16ème deviennent la cible, principalement parce que c’est là que se retrouvent les plus forts taux de mentions TB au DNB.

Dans ce cadre, la liste des lycées de Secteur 1, 2 et 3 était un leurre destiné à masquer cette stratégie.

Comment réaliser cela : en donnant aux élèves des arrondissements centraux (1-2-3-4-5-6) des choix de lycées qui soient hors de ces arrondissements. Mais pour que l’opération ne soit pas trop visible, il fallait que ces élèves y aient aussi des lycées dans leur liste de choix . La solution ? Les leur rendre impossibles à obtenir.

C’est ce que nous démontrons avec précision dans notre article Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur. La presse, les politiques comme les parents (votre serviteur entre autres) avaient alerté le Recteur – M. Christophe Kerrero – et la DASEN – Mme Claire Mazeron – à de très nombreuses reprises sur les dangers et l’insatisfaction qu’entrainerait cette stratégie. Le rectorat n’a jamais bougé sur le fond du problème.

Effet sur la liste de choix des collèges :

Lire la suite

Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur.

Au total donc 4000 élèves environ (soit 37% environ de tous les élèves parisiens) des élèves avaient des listes de choix en secteur 1, 2 ou 3 qui comportaient des promesses [voir Note 1] intenables. Nous démontrons dans Debunkage rapide de la réforme Affelnet 2020-2021 que c’est un élément de la stratégie du Rectorat. En tout cas, la presse, les politiques comme les parents (votre serviteur entre autres) avaient alerté le Recteur – M. Christophe Kerrero – et la DASEN – Mme Claire Mazeron – sur les conséquences prévisibles de cette réforme à de très nombreuses reprises. Le rectorat n’a jamais bougé sur le fond du problème, justement parce que c’était stratégique.

En synthèse, le Rectorat ne tient pas ses promesses sur le Secteur 1 :

  • Entre 1400 et 1500 élèves parisiens ont pu demander 3 lycées sans avoir la moindre chance d’avoir ce vœu (lycées CHARLEMAGNE, CONDORCET et SOPHIE GERMAIN)..
  • Les élèves de 6 collèges n’avaient que 3 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges BEAUMARCHAIS, CHARLEMAGNE, FRANCOIS COUPERIN, PIERRE ALVISET, PIERRE JEAN DE BERANGER et VICTOR HUGO) (cela représente près de 600 élèves). 
  • Les élèves de 8 collèges n’avaient que 4 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges ANDRE MALRAUX, HENRI IV, CESAR FRANCK, GEORGES COURTELINE, MOULIN DES PRES, CONDORCET, LAMARTINE, LOUISE MICHEL) (cela représente près de 900 élèves). 
Lire la suite

Le 25/02/2021, le rectorat diffusait des résultats sur les simulations d’Affelnet 2021 mais pas les hypothèses de départ.

Quelques jours avant le 25/02/2021, le Rectorat a organisé conjointement avec la FCPE75 la présentation de la nouvelle réforme Affelnet à quelques Conseils Locaux (CL) de collèges FCPE parisiens, groupes d’arrondissements par groupes d’arrondissements. Les représentants des Unions Locales n’étaient pas conviés, mais le seront ultérieurement.

Qu’avons-nous pu apprendre de cette réunion ?

  • En première instance, pas grand chose, sinon de voir rapidement le résultat de la simulation n°15 du Rectorat (voir les images d’écran ci-dessous).
  • Nous nous étonnons énormément que le Rectorat présente des résultats de simulations sans présenter simultanément les hypothèses qui lui ont permis d’arriver à ce résultat. Nous avons demandé au Rectorat de bien vouloir diffuser la liste des 5 lycées dits « de secteur 1 » par collège qui a servi d’hypothèse de départ, mais sans réponse (courrier du 24/02/2021, question n°15, voir 2021/02/24 – Plusieurs Unions d’Associations de Parents d’Elèves de Paris écrivent à la DASEN de Paris Claire Mazeron, sur l’IPS).
  • Nous nous étonnons aussi de ce que le rectorat n’a pas jugé bon de présenter les 14 simulations précédentes.
  • Par ailleurs nous nous étonnons que le Rectorat n’ait pas fait figurer dans sa simulation les lycées à recrutement particulier.

Note juillet 2021 : si vous souhaitez accéder au détail des éléments de cette simulation, c’est à dire en pratique la fameuse liste des lycées de Secteurs 1,2 et 3, nous ne l’avons obtenue officiellement qu’avec l’arrêté du 24/06/2021 (voir dans notre documentation Les Arrêtés fixant les conditions d’affectation en lycée public dans la voie générale et technologique).
Avant, elle était disponible sur le site web du rectorat dans un format ne permettant absolument pas de le récupérer dans son intégralité : le seul moyen d’y accéder était une carte interactive n’affichant pas les noms des lycées dans un format copiable. Il fallait donc procéder à une recopie manuelle, ce qui a été fait par quelques groupes de parents.
Vous trouverez cette carte ici : Affelnet Paris 2020-2021 – Carte 3 Secteurs (voir dans cette feuille l’onglet « Tableau Lycées par collège » ou son symétrique « Tableau Collèges par lycée »), elle figure dans notre page Nos tableaux de données et feuilles de calculs spécifiques Affelnet Paris 2020-2021.
Cette carte des 3 secteurs nous permettra de démontrer que les dés étaient pipés, c’est à dire que 14 collèges n’avaient que 3 ou 4 lycées réellement atteignables en Secteur 1 (voir La carte des Secteurs 1 Affelnet Paris 2020-2021 était un leurre).

Nous avons ressaisi ces données dans un tableau Excel. Nous vous le proposons ci-dessous :

Lire la suite

2021/06/04 – Une Union d’Associations de Parents d’Elèves de Paris 19 écrit à la Claire Mazeron, DASEN parisienne, sur la Réforme Affelnet Paris 2020-2021

Ce courrier avait pour but de pointer les incohérences de la Réforme Affelnet, et en particulier la consigne passée aux parents via les Principaux de Lycée de saisir systématiquement les 5 lycées de Secteur 1 sur la fiche de vœux et sur la ségrégation scolaire.

Lire la suite