Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur.

Au total donc 4000 élèves environ (soit 37% environ de tous les élèves parisiens) des élèves avaient des listes de choix en secteur 1, 2 ou 3 qui comportaient des promesses [voir Note 1] intenables. Nous démontrons dans Debunkage rapide de la réforme Affelnet 2020-2021 que c’est un élément de la stratégie du Rectorat. En tout cas, la presse, les politiques comme les parents (votre serviteur entre autres) avaient alerté le Recteur – M. Christophe Kerrero – et la DASEN – Mme Claire Mazeron – sur les conséquences prévisibles de cette réforme à de très nombreuses reprises. Le rectorat n’a jamais bougé sur le fond du problème, justement parce que c’était stratégique.

En synthèse, le Rectorat ne tient pas ses promesses sur le Secteur 1 :

  • Entre 1400 et 1500 élèves parisiens ont pu demander 3 lycées sans avoir la moindre chance d’avoir ce vœu (lycées CHARLEMAGNE, CONDORCET et SOPHIE GERMAIN)..
  • Les élèves de 6 collèges n’avaient que 3 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges BEAUMARCHAIS, CHARLEMAGNE, FRANCOIS COUPERIN, PIERRE ALVISET, PIERRE JEAN DE BERANGER et VICTOR HUGO) (cela représente près de 600 élèves). 
  • Les élèves de 8 collèges n’avaient que 4 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges ANDRE MALRAUX, HENRI IV, CESAR FRANCK, GEORGES COURTELINE, MOULIN DES PRES, CONDORCET, LAMARTINE, LOUISE MICHEL) (cela représente près de 900 élèves). 
Lire la suite