Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation.

Les circulaires académiques amènent à penser que cette fonction d’harmonisation est conçue pour corriger des notes trop généreuses ou trop sévères ([voir Note 1], pour quelques exemples de verbatims issus de circulaires académiques de cette année).

Nous allons démontrer que c’est faux, et que cela révèle au moins de la part des autorités académiques une incompréhension de l’outil qu’elles imposent aux familles (puisqu’il n’est pas dans notre propos de rechercher une manœuvre coupable).

Nous n’allons donc pas parler ici des effets de cette fonction d’harmonisation, nous avons déjà démontré leur impact délétère sur le traitement des notes et les inégalités qu’elle génère. Nous allons nous interroger sur son SENS (c’est une question qui m’a longtemps taraudé), et vous présenter trois hypothèses fausses avant de vous proposer notre interprétation.

Lire la suite