Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas

Affelnet est un système qui en plus des non-affectés structurels (comme en 2019-2020 à Paris, en 2020-2021 à Toulouse et en Guyane) génère des non-affectés algorithmiques.

En soi-même, avoir des non affectés algorithmiques est un effet prévisible du système : si tout les parents choisissent les même lycées, ils seront vite saturés. En contrepartie, il y aura plein de place dans les autres lycées pour le second tour. C’est ce que l’on a vu en 2020-2021 à Paris où 9 lycées furent proposés au second tour contre 4 les années précédentes.

Par contre les non affectés algorithmiques posent un vrai problème, qui les rend inacceptables : les élèves qui n’ont pas de lycée à l’issue du second tour ont un choix beaucoup plus réduit de lycées, et surtout un choix qui se limite aux lycées les moins demandés [voir Note 1].

Donc, un hasard mathématique peut être à l’origine d’une affectation néfaste pour un élève : affectation dans un lycée qui n’enseigne ni les langues, ni les spécialités qu’il attend, qui n’offre pas des rythmes compatibles avec son être…

Lire la suite

Un site web national : pour permettre de choisir efficacement.

Informer, c’est permettre de choisir !

Ce site doit impérativement permettre aux parents et aux élèves d’avoir accès à tous les éléments de leur scolarité nécessaires pour leur choix éclairé sur Affelnet, y compris le socle de compétences dès le 1er trimestre de 3ème.

Ce site doit permettre la saisie des vœux par les parents à la place de Téléservice (ou fournir un lien direct sur le téléservices académique), comme il doit permettre de consulter les résultats d’affectation et avant d’orientation.

Lire la suite

Il faut anticiper et réduire les non-affectés algorithmiques en améliorant la qualité des vœux soumis

Un des résultats les plus bouleversants d’Affelnet est le nombre de non-affectés. Pour mémoire, à Paris on est passé de 200 en 2018, 370 en 2019, 668 en 2020, et plus de 400 en 2021.

Une part de ces non-affectés, les non -affectés algorithmiques (voir Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas), peuvent être évités.

Il existe de nombreux cas de non-affectation qui pourraient être évités, en prenant les devants et en évitant de laisser arriver des fiches de vœux ayant des erreurs qui peuvent être détectées. Avec ou sans crise sanitaire, il y en a chaque année des dizaines (cette année des centaines).

Lire la suite