… or les plus faibles ont déjà moins de choix.

Dans Affelnet, avec le système de seuils, et même si la documentation officielle indique le contraire, les élèves scolairement défavorisés ont un panel de choix bien inférieur aux autres. Or il est malheureusement très souvent constaté qu’un élève scolairement défavorisé l’est aussi socialement.

Comme nous l’indiquons dans l’article Que représente le seuil des lycées dans Affelnet ?, il est nécessaire d’équilibrer les choix de lycées donnés aux parents. Il faut que le choix donné à chaque parent intègre des lycées très attractifs, moyennement attractifs et moins attractifs qui soient tous atteignables par l’élève, quelque soit son niveau scolaire ou social (à titre d’exemple vous pouvez parcourir Pourquoi la carte des Secteurs Affelnet Paris 2020-2021 était un leurre).

La mise en place d’une affectation basée sur la règle des trois-tiers permet de compense ce défaut de choix. Lire Il faut mettre en place la règle des trois-tiers qui atteint l’objectif de mixité sociale et scolaire.

Argumentation :

Lire la suite

L’invraisemblable nombre de bonus Affelnet en France, tellement inégalitaire

Une trentaine de bonus que nous avons classés selon 7 catégories :

  • Bonus sur critères sociaux
  • Bonus sur critères géographiques
  • Bonus spécifiques aux élèves en voie Pro ou fragiles scolairement
  • Bonus bien aimés des familles
  • Bonus pour raisons médicales, bien trop rares
  • Bonus divers
  • Bonus qui ont probablement du sens mais qui manquent de transparence et qu’il faudrait exercer autrement.

Il y a des bonus, il y a aussi des coefficients de pondération minorants ou majorants appliqués sur le barème.

Il apparait aisément qu’une grande part de ces bonus a une justification « a priori ». Toutefois, l’examen de la liste montre qu’il y en a de trop nombreux et qu’aucune lisibilité nationale n’est possible. Une réflexion et une homogénéisation sont nécessaires.

Les Bonus :

Lire la suite

Affelnet Paris 2020-2021: taux cible de boursiers par lycée.

Le taux cible différentié par établissement est une nouveauté. Les années précédentes, le taux était soit académique soit différent selon le district.

Ce tableau a été obtenu à partir de la circulaire académique (voir Les circulaires Affelnet). Certains taux cibles ont pu être réajustés entre la publication de la circulaire et l’Affelnet réel, ce qui montre bien le mépris du rectorat pour les parents. Il est à noter que les années précédentes les « taux cibles » s’appelaient « plafonds ». On notera que les établissements ayant le taux cible maximal (28%) sont les lycées les plus « challengés » ces dernières années.

Ils ont été fixés initialement par le 1er comité de suivi de la réforme AFFELNET Seconde GT [voir Note 1] présidé par Julien Grenet le 12 avril 2021, soit 15 jours avant le début de la saisie des vœux [voir Note 2].

Vous pourrez trouver le tableau des taux cibles dans notre page Nos tableaux de données et feuilles de calculs ou ici :

Lire la suite

Un site web national : pour informer avant le choix

Informer, c’est avant tout donner des éléments de base !

Dans sa partie à destination des parents et des élèves, ce site doit comporter :

Des éléments sur les principes généraux d’Affelnet :

  • Les différents documents de vulgarisation ;
  • Une explication claire sur le socle de compétences à destination des parents et des élèves ;
  • Une présentation claire des voies de recours et de contestation de la décision d’affectation.

Pour bien expliquer aux parents comment fonctionne l’affectation :

  • Expliquer les recrutements particuliers et leur particularismes (à Paris par exemple il n’y a pas de District pour les recrutements particuliers) ;
  • Expliquer les autres formations à recrutement particulier : sections internationales, section langue orientale, ESABAC – ABIBAC- BACHIBAC, métiers d’art, etc.
  • Expliquer les classes à double cursus ou à horaires aménagés (comme Musique et Danse).

Pour être bien informé, indiquer pour chaque lycée :

  • Des statistiques détaillées des demandes et affectations de l’année précédente (tableau académique par exemple) ;
  • Un tableau des seuils des lycées de l’année précédente : cela peut renforcer l’idée d’une prédominance des lycées de niveau, mais en fait il existe déjà des tonnes de sites qui donnent des listes classées par niveau.
  • Y faire aussi figurer les IVAL est une bonne idée ;
  • Une information claire sur les langues enseignées (c’est-à-dire un tableau donnant lycée par lycée classé par ordre alphabétique, la liste de toutes les LVA et LVB enseignées), plutôt que d’avoir à aller éplucher des brochures ONISEP écrites en corps 5 et classées langue par langue…) ;
  • Une information claire sur les spécialités enseignées (c’est-à-dire un tableau donnant lycée par lycée, classé par ordre alphabétique, la liste de toutes les spécialités enseignées en direct et en mutualisation), plutôt que d’avoir à aller éplucher une carte cliquable illisible sur smartphone.

Enfin, pour préparer le choix, le site doit comporter :

  • Une branche PRO et une branche GT ;
  • Une explication claire du barème académique :
    • Indication des points qui peuvent être attribués et des conditions d’attribution (points champs, points socle, bonus secteur, bonus social (boursier), autres bonus (REP, fratrie, premier vœu, maladie, handicap, etc.) ;
    • Les informer sur les vrais coefficients des différentes matières.
  • Une explication claire sur les points cruciaux :
    • L’impossibilité de choisir un lycée hors de la liste
    • Expliquer l’importance de l’adresse pour l’affectation et de l’impact pour les élèves désectorisés ;
  • Expliquer les saisies qui peuvent être incohérentes et donc nuire à l’élève (voir l’article Un site web national : pour prévenir les incohérences dans les fiches de vœux).

Ce site doit impérativement permettre aux parents et aux élèves d’avoir accès à tous les éléments d’Affelnet, à tous les éléments de leur académie.

Remplacer le bonus boursier par un bonus social progressif et non plafonné

Nous avons démontré combien est inepte le taux de plafonnement des bonus (et pas que boursier), et montré que le bonus boursier dans sa forme actuelle est fort injuste, basculant à un euro près !

Il faut le remplacer par une fonction qui favorise les bas niveaux, sur le principe des tarifs cantine. Il est nécessaire aussi que ce bonus social soit certain, c’est-à-dire que l’on soit certain de l’avoir si l’on est boursier, c’est à dire qu’il soit non plafonné ! Cela fera disparaitre le besoin de taux-cibles, de plafonds, et de tours différentiés boursiers et non boursiers !

On se remémorera que l’ancien bonus REP qui existait à Paris de 2017 à 2020, avait toutes ces caractéristiques. Il faut donc que le bonus social progressif soit d’une valeur raisonnable pour aider sans rendre absolument prioritaires tous les élèves qui en bénéficient.

Lire la suite

Mettre en place une stratégie pour les enfants TDA (ou autres handicaps) n’ouvrant pas voie à une affectation prioritaire

Pour les élèves porteurs d’un PAP il n’y a pas d’affectation prioritaire c’est la procédure Affelnet qui s’applique en prenant en compte les résultats scolaires et les élèves boursiers. Pourtant, le PAP (plan d’accompagnement personnalisé) est souvent mis en place pour ces profils d’enfants. Il y a donc déjà une partie reconnue du trouble.

Au sein de l’administration, on reconnaît donc des troubles chez certains enfants, mais finalement pas jusqu’au bout (pas de compensation de l’algorithme). Schizophrène, non ?

Or s’il y a une reconnaissance et une compensation pour les élèves boursiers qui n’ont pas la chance de mener des études sereinement, alors les enfants diagnostiqués avérés TDA et TDAH (ou autres handicaps) doivent bénéficier du même régime de protection (pour mémoire, on ne donne pas facilement, simplement, ni par plaisir des amphétamines à un enfant…).

Lire la suite