Affelnet : A Paris, la liste des seuils de juillet 2021

Ci-dessous le tableau des seuils constatés à Paris au 1er juillet pour les lèves non boursiers.

Les 4 lignes en rouge représentent les 4 lycées dont le seuil d’entrée est supérieur ou égal au maximum théorique. Autrement dit, pour entrer dans un de ces 4 lycées, il fallait un bonus IPS pour compléter les points obtenus par les notes et le socle de compétences (pour Charlemagne c’est un peu moins vrai, il suffisait d’avoir le maximum de points dans chaque matière pour chaque trimestre, sans exception. A partir du moment où il y avait au moins une exception, par exemple un 14.8 un trimestre dans une matière, il fallait du bonus IPS…)

Les 9 lycées présentés au second tour étaient les lycées où il restait des places. Autant dire des lycées dont l’attractivité n’avait pas réussi à compléter l’offre en places.

On notera que PIERRE GILLES DE GENNES a été ouvert à des élèves sans bonus de secteur (c’est à dire ni de secteur 1, ni de secteur 2, ni de secteur 3), donc des élèves non parisiens.

Les 7 lycées dont nous n’avons pas les seuils sont eux aussi des lycées moins demandés.

OrdreLycéeCode LycéeArrondSeuil 2020-2021Présenté au 2ème tour
1CONDORCET0750667T7500941 095,851
2TURGOT0750647W7500341 090,421
3SOPHIE GERMAIN0750653C7500440 925,385
4CHARLEMAGNE0750652B7500440 735,851
5CHAPTAL0750663N7500840 729,127
6HELENE BOUCHER0750714U7502040 724,259
7VICTOR HUGO0750648X7500340 713,103
8BUFFON0750693W7501540 582,466
9FENELON0750660K7500640 582,043
10CLAUDE MONET0750683K7501340 569,767
11LAVOISIER0750656F7500540 559,383
12RACINE0750664P7500840 549,926
13CARNOT0750704H7501740 547,000
14MONTAIGNE0750657G7500640 398,650
15ARAGO0750680G7501240 386,517
16JANSON DE SAILLY0750699C7511640 371,575
17JULES FERRY0750669V7500940 332,292
18HONORE DE BALZAC0750705J7501740 269,556
19JEAN-BAPTISTE SAY0750700D7501640 172,502
20SIMONE WEIL0750651A7500340 170,521
21VICTOR DURUY0750662M7500740 120,867
22MAURICE RAVEL0750715V7502039 610,883
23PAUL BERT0750689S7501439 605,270
24CAMILLE SEE0750694X7501539 436,350
25MOLIERE0750703G7501639 139,363
26EMILE DUBOIS0750692V7501438 094,583Oui
27VOLTAIRE0750675B7501125 715,640
28JACQUES DECOUR0750668U7500925 480,702
29DIDEROT0750712S7501925 316,545
30RODIN0750682J7501325 216,998
31DORIAN0750676C7501125 185,901
32EDGAR QUINET0750671X7500924 129,843
33FRANCOIS VILLON0750690T7501424 090,145Oui
34ELISA LEMONNIER0750677D7501223 861,234
35GABRIEL FAURE0750684L7501323 180,853Oui
36COLBERT0750673Z7501022 588,564Oui
37PAUL VALERY0750679F7501222 268,841Oui
38PIERRE GILLES DE GENNES0750685M75013 7 222,187Oui
39RABELAIS0750688R75018Non encore collectéOui
39CLAUDE BERNARD0750698B75016Non encore collectéOui
39BERGSON0750711R75019Non encore collectéOui
39LAMARTINE0750670W75009Non encore collecté
39BATIMENT-SAINT-LAMBERT0750697A75019Non encore collecté
39JEAN DE LA FONTAINE0750702F75016Non encore collecté
39LOUIS ARMAND0751708Z75015Non encore collecté 

Tableau des EIE Paris 2021-2022

Comme nous l’expliquons dans l’article Que sont les EIE (enseignement inter-établissement) ?, les EIE sont une trouvaille du ministère de l’Education Nationale pour afficher plus de possibilités qu’il n’en offre réellement en terme de spécialités accessibles dans un lycée, en profitant du fait que dans tous les établissements les classes de spécialités n’ont pas toutes 30 élèves ou plus.

En contrepartie, les places en EIE ne sont pas garanties.

Vous pouvez consulter ici la carte des EIE à Paris pour 2021-2022 :

Source : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_2381793/carte-des-eie-2021-2022?details=true

Etudions un particularisme géographique parisien

AFFELNET Paris est fondamentalement différent de tous les autres AFFELNET. Une des cause simple : à Paris un lycée « rayonne » sur 1,5km², alors que la moyenne française hors Guyane (qui fausse un peu tous les résultats) est de 1 lycée pour un territoire de 307 km².

La densité de lycées à Paris change totalement la donne par rapport aux autres académies. Couplée au problème des lycées de niveau, on se retrouve avec des lycées dont l’attractivité suffit à gripper le système.

C’est ce particularisme qui donne tant de force au problème des lycées de niveau : l’attractivité de certains lycées fait que la compétition pour y entrer est forte, ayant pour résultat que seuls les élèves ayant le plus de points Affelnet y entreront. Les autres lycées « s’étageront » ensuite en dessous.

Une manière simple d’y arriver ? Mettre en place une vraie mixité sociale via la règle des trois tiers (voir Il faut mettre en place la règle des trois-tiers qui atteint l’objectif de mixité sociale et scolaire).

Lire la suite

Qu’est ce que l’indice IPS qui sert de base à Affelnet et aux baisses de DHG ?

L’indice IPS est un dispositif mal compris qui à Paris se retrouve employé dans les attributions de dotations aux établissements (les DHG) et dans Affelnet. Pour Affelnet Paris 2020-2021, il est utilisé suite à une transformation : l’indice IPS moyen des collèges est transformé en Bonus IPS.

Ce dispositif de transformation est assez injuste puisque le même bonus est attribué individuellement à tous les élèves du collège, indépendamment de la position sociale propre de leurs parents. Nous démontrons cette injustice dans Debunkage rapide de la réforme Affelnet 2020-2021. A noter que la position sociale n’est pas du tout la même chose que la catégorie socio-professionnelle.

Sa définition sociologique figure dans ce qui nous semble être le texte fondateur de l’IPS (document du Ministère de l’Éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR)- direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) : (voir https://www.education.gouv.fr/media/17207/download ), par Thierry Rocher).

Lire la suite

2020-2021 : Grosses baisses des DHG sur Paris, basées sur l’IPS.

Avant le CDEN du 21/01/2021 sur le 2nd degré, voici quelques éléments suite au CTA du 12/01/2021:

156 ETP en heures-postes sont supprimés dans le 2d degré, compensés seulement en partie par 57 ETP en HSASoit – 99 ETP dans le 2d degré.

Cette situation est totalement à rebours de la réalité démographique : globalement les effectifs sont en hausse dans le 2d degré (ce n’est par contre pas le cas dans Paris Centre). La réserve académique sera très limitée, sa baisse est dramatique puisque c’est elle qui permet aux projets d’établissement d’exister.

Pour rappel, les baisses de DHG pour Paris l’année dernière étaient déjà dramatiques : -1262 heures. Cette année, nous aurons 2070 heures de moins.

Lire la suite