#Affelnet : Pourquoi faut-il réformer ce système ?

Nous sommes en 2021, en France. Affelnet a été créé en 2008, et traite chaque année 800.000 enfants [voir Note 1].

Et pourtant, nous n’avons TOUJOURS pas un système d’affectation digne de ce nom.

Aujourd’hui :

  • On parle d’Affelnet. Mais saviez-vous qu’il y a 35 Affelnet, un par académie, avec des règles différentes, des dates différentes, des bonus différents ? Et que toutes ces règles changent d’année en année [voir Note 2] ?
  • Affelnet calcule mal : dans 60% des cas, les points Affelnet d’un élève sont inférieurs à ce que vous pouvez penser, et Affelnet défavorise les élèves qui progressent (un élève avec 9,11 et 13 aura moins de points qu’un élève qui a 11,11 et 11) [voir Note 3]
  • Affelnet n’accorde pas la même valeur aux notes partout : certes les notes sont basées sur 9600 points (quasiment) partout, mais selon les académies on ajoute des bonus géographiques qui vont de 9000 à 32640 points ! Selon les académies, la part des notes va de 23,3% à seulement 6,4% du total Affelnet [voir Note 4].
  • Affelnet gère ses bonus n’importe comment : nous avons 32 types de bonus en France, la plupart ayant cours dans 4 ou 5 académies seulement [voir Note 5].
  • Affelnet plafonne certains bonus sociaux en définissant le nombre de bénéficiaires selon les notes : les élèves les plus faibles scolairement peuvent se voir priver de bonus boursier [voir Note 6].
  • Affelnet fragilise cruellement les plus faibles scolairement. Du fait des seuils d’entrée (lycée attractif <=> seuil d’entrée élevé) les élèves les plus faibles ont un choix réel plus limité [voir Note 7].
  • Affelnet ne connait pas les enfants avec un PAP ou des TDA… Nous demandons à ce qu’ils puissent bénéficier d’un « bonus » de compensation dans l’algorithme (pour mémoire, on ne donne pas des amphétamines à un enfant par plaisir) [voir Note 8].
  • Affelnet n’offre pas les mêmes chances à tous, contrairement à ce que prévoit le Code Pénal [voir Note 9a] : dans certaines académies, on a 15 vœux, dans d’autres 10, et à Paris 5 (les autres lycées sont quasiment inatteignables, sauf les lycées peu attractifs) [voir Note 9b].
  • Affelnet ne respecte pas l’égalité entre français : un élève qui emménage dans une académie a moins de choix, et parfois des malus de points, ce qui le fait passer après les autres comme à Amiens et Grenoble (exemples), où l’élève emménageant voit ses points divisés par 10 [voir Note 10].
  • Affelnet induit les parents en erreur en utilisant une fonction d’harmonisation qui n’harmonise rien. Pire, chaque académie explique différemment sa fonction, mais jamais de la bonne manière [voir Note 11].
  • Affelnet est différent dans chaque académie. Dans ses barèmes, dans ses bonus, dans sa manière de donner accès à la documentation et aux circulaires [voir Note 12].
  • Affelnet prodigue des conseils sur les procédures de recours qui ne répondent pas aux exigences du droit, et ne communique pas assez rapidement aux parents les documents permettant d’argumenter leur recours (cette année à Paris certaines demandes de fiches barème n’ont été traitées qu’en septembre) [voir Note 13].
  • Affelnet est mathématiquement inadapté, utilisant un algorithme loin de donner le meilleur résultat possible [voir Note 14].
  • Affelnet ne permet pas aux parents d’avoir accès au socle de compétences pour faire leurs vœux, alors que cette fonctionnalité est prévue par l’Arrêté du 24-10-2017 – J.O. du 3-11-2017 portant création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « Livret scolaire unique numérique » [voir Note 15].
  • Affelnet génère toujours des non-affectés (voir cette année à Paris, Versailles, Toulouse, Guyane, etc.). Et tous les ans des élèves n’ont leur affectation qu’en septembre, après avoir passé deux mois de vacances la boule au ventre [voir Note 16a]. Et en plus, la fonction d’harmonisation (qui m’harmoniste toujours rien) défavorise les plus faibles [voir Note 16b].

Plus particulièrement à Paris pour les élèves de 2020-2021 :

  • Affelnet a introduit l’année dernière à Paris un nouveau Bonus : le bonus IPS. C’est un bonus basé sur un indice inadapté, donnant des nombres de points différents aux hommes et aux femmes, collecté et ressaisi sans contrôle. C’est un bonus qui se veut social mais qui est attribué à tout un collège, de la même manière pour les élèves CSP++ et CSP– [voir Note 17].
  • Affelnet a créé l’année dernière à Paris une carte de 5 lycées par collège qui sont les seuls à être garantis comme atteignables (pour être exact, dans chaque lot de 5 il y en a toujours un très peu attractif). Mais cette carte était truffée de combinaisons impossibles. Certains collèges n’avaient que en réalité que 3 choix [voir Note 18].
  • Affelnet a fait l’année dernière à Paris une réforme censée être basée sur des facteurs de « proximité géographique, de mixité scolaire et de fin des lycées de niveau » [voir Note 19a]. Nous démontons qu’au contraire sa finalité est économique, elle permet de baisser les dédoublements, et prépare la réduction des effectifs enseignants en lycée en imposant des spécialités regroupées selon des pôles de lycées [voir Note 19b].
  • Affelnet a regroupé les lycées par pôles, mais clairement cela ne permet pas d’offrir toutes les spécialités à tous les élèves. Pour combler ce manque sans faire d’investissement, le Rectorat a présenté et mis en avant les EIE, sachant très bien que ce dispositif ne garantit pas que les élèves pourront obtenir l’EIE demandé : les élèves du lycée avec l’EIE sont prioritaires, et seules les places vacantes sont proposées aux autres élèves [voir Note 20].

Que faut-il faire, alors ?

Ceci étant dit, avant que cela n’arrive, nous proposons de corriger et d’améliorer ce système. Dans tous les cas il faut revoir Affelnet :

  • en corrigeant l’algorithme de ses erreurs – qui accroissent ses injustices ;
  • en rendant le système transparent ;
  • en le réformant, l’améliorant socialement.
  • en affectant selon l’être qu’est l’élève.

Nos propositions concrètes

Un certain nombre d’actions sont à mener URGEMENT :

Nous avons bien conscience que la mise en œuvre de deux mesures permettrait une énorme avancée :


[Note 1] : 810 487 élèves en classe de 3ème. Source : Repères et références statistiques 2020, DEPP, page 81, téléchargeable ici : https://affelnet.files.wordpress.com/2021/08/depp-reperes-et-references-statistiques-2021-ouvrage-complet-92540.pdf

[Note 2] : Lire sur Affelnet.fr : Les circulaires Affelnet

[Note 3] : Lire sur Affelnet.fr : Non-dit d’Affelnet#2 : Les points Affelnet ne représentent pas la moyenne des notes.

[Note 4] : Lire sur Affelnet.fr : Il faut fixer une règle nationale pour limiter nombre et valeur des bonus par rapport aux notes

[Note 5] : Lire sur Affelnet.fr : L’invraisemblable nombre de bonus Affelnet en France, tellement inégalitaire

[Note 6] : Lire sur Affelnet.fr : Sur l’injustice du plafonnement des bonus (et pas que boursier)

[Note 7] : Lire sur Affelnet.fr : Affelnet fragilise redoutablement les plus faibles… et … or les plus faibles ont déjà moins de choix.

[Note 8] : Lire sur Affelnet.fr : Affelnet : Ouvrir un mécanisme de compensation pour les enfants TDA ou porteurs d’un PAP

[Note 9a] : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000033461473/

[Note 9b] : Lire sur Affelnet.fr : Une rupture d’égalité dans le nombre de vœux possibles ?

[Note 10] : Lire sur Affelnet.fr : Le processus complet d’affectation – les calculs, § « Les coefficients multiplicateurs des évaluations selon le groupe d’origine scolaire (chaque académie a son propre mode) »

[Note 11] : Lire sur Affelnet.fr : Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation.

[Note 12] : Lire sur Affelnet.fr : Les circulaires Affelnet

[Note 13] : Lire sur Affelnet.fr : Pas content : comment faire un recours

[Note 14] : Lire sur Affelnet.fr : Il faut revoir le modèle algorithmique…

[Note 15] : https://www.education.gouv.fr/bo/17/Hebdo39/MENE1718570A.htm?cid_bo=122165

[Note 16a] : Lire sur Affelnet.fr : Il faut gérer efficacement les non affectés

[Note 16b] : Lire sur Affelnet.fr : Le saviez-vous ? La fonction d’harmonisation a un impact direct sur les non-affectés, et a favorisé les collèges avec IPS 600 ou 1200 à Paris 2020-2021.

[Note 17] : Lire sur Affelnet.fr : L’IPS pose nombreux problèmes juridiques à l’expert que je ne suis pas.

[Note 18] : Lire sur Affelnet.fr : Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur.

[Note 19a] : Lire sur Affelnet.fr : 2021/03/03 – Le Monde – Mixité sociale : petite révolution à Paris dans l’affectation en lycée

[Note 19b] : Lire sur Affelnet.fr : Debunkage rapide de la réforme Affelnet Paris 2020-2021

[Note 20] : Lire sur Affelnet.fr : Affelnet : Que sont les EIE (enseignement inter-établissement) ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s