Affelnet : peut-on laisser depuis des années de nombreuses erreurs de calcul sans les corriger ?

Ces erreurs ont plusieurs effets en rendant l’affectation un peu plus aléatoire, et sont généralement complexes à démontrer. Elles sont explicitées dans l’article Le processus complet d’affectation – les calculs.

Trois d’entre elles sont facilement explicables :

  • 1ère erreur : dans près de 60% des cas, deux élèves avec la même moyenne annuelle dans une matière auront un nombre de points différents.
  • 2ème erreur : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus, et le total ne peut jamais atteindre 9600 points.
  • 3ème erreur : La documentation qui met en avant la fonction d’harmonisation amène faussement les parents à penser que l’algorithme va leur offrir un traitement « personnalisé ».

1ère erreur découverte par l’analyse des calculs

Un premier effet déloyal d’Affelnet peut s’exprimer très simplement : dans près de 60% des cas, deux élèves avec la même moyenne annuelle dans une matière auront un nombre de points différents.

Nous le démontrons dans Non-dit d’Affelnet#1 : Le nombre de points de Note Affelnet dans une matière ne représente pas du tout l’effort de l’élève et Non-dit d’Affelnet#2 : Les points Affelnet ne représentent pas la moyenne des notes.

Cette différence se fera au détriment de l’élève qui aura eu une augmentation ou une diminution de sa moyenne sur un ou deux trimestres, par rapport à l’élève qui aura eu des notes stables.

Nous n’avons trouvé aucune documentation qui indique que la stabilité des notes était un élément favorisant l’affectation, et que l’élève progressant pouvait avoir moins de points que l’élève stable. Or, un traitement différent est appliqué à ces deux élèves.

2ème erreur découverte par l’analyse des calculs

Un second effet réside dans la déloyauté des documentations fournies aux parents sur le rapport entre les notes et le socle : « 

« Le niveau de maîtrise du socle commun de connaissances (…) et, à parts égales, les résultats des évaluations périodiques de la classe de 3e » Plaquette Après la 3ème, Paris 2020-2021, idem Lyon 2020-2021, « Ainsi, les poids respectifs des compétences et des évaluations (…) sont équivalents. » Circulaire Amiens 2020-2021, etc… Il est simple de trouver dans quasiment toutes les circulaires que socle et bilans périodiques donnent entre 0 et 4800 points chacun.

Nous démontrons dans Contre-vérité d’Affelnet#1 : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus.

Nous y démontrons aussi que contrairement à ce que disent les documentations officielle, la répartition n’est pas à parts égales, mais les notes comptent pour 2,5 fois moins que le socle  (notes : 28%, socle 72%).

3ème erreur découverte par l’analyse des calculs

Toujours sur la déloyauté des documentations, les circulaires académiques amènent à penser que la fonction « d’harmonisation » (ou « de lissage », c’est selon) est conçue pour corriger des notes trop généreuses ou trop sévères.

Ceci est faux, nous le démontrons dans Contre-vérité d’Affelnet #3 : découvrons le véritable sens de la fonction d’harmonisation..

Cela amène faussement les parents à penser que l’algorithme va leur offrir un traitement « personnalisé ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s