Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur.

Au total donc 4000 élèves environ (soit 37% environ de tous les élèves parisiens) des élèves avaient des listes de choix en secteur 1, 2 ou 3 qui comportaient des promesses [voir Note 1] intenables. Nous démontrons dans Debunkage rapide de la réforme Affelnet 2020-2021 que c’est un élément de la stratégie du Rectorat. En tout cas, la presse, les politiques comme les parents (votre serviteur entre autres) avaient alerté le Recteur – M. Christophe Kerrero – et la DASEN – Mme Claire Mazeron – sur les conséquences prévisibles de cette réforme à de très nombreuses reprises. Le rectorat n’a jamais bougé sur le fond du problème, justement parce que c’était stratégique.

En synthèse, le Rectorat ne tient pas ses promesses sur le Secteur 1 :

  • Entre 1400 et 1500 élèves parisiens ont pu demander 3 lycées sans avoir la moindre chance d’avoir ce vœu (lycées CHARLEMAGNE, CONDORCET et SOPHIE GERMAIN)..
  • Les élèves de 6 collèges n’avaient que 3 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges BEAUMARCHAIS, CHARLEMAGNE, FRANCOIS COUPERIN, PIERRE ALVISET, PIERRE JEAN DE BERANGER et VICTOR HUGO) (cela représente près de 600 élèves). 
  • Les élèves de 8 collèges n’avaient que 4 choix possibles parmi leurs 5 lycées spécifiques de Secteur 1 (collèges ANDRE MALRAUX, HENRI IV, CESAR FRANCK, GEORGES COURTELINE, MOULIN DES PRES, CONDORCET, LAMARTINE, LOUISE MICHEL) (cela représente près de 900 élèves). 

On notera que les arrondissements 1-2-3-4 sont les plus touchés par ces promesses non tenues sur les cartes de secteur : sur les 7 collèges de Paris Centre, ce qui est logique du fait de la concordance entre collèges de très bon niveau et indice IPS (les cas du 5ème et 6ème est légèrement différent : malgré un IPS moyen plus élevé que pour 1-2-3-4, il y a plus de collèges à IPS 600 ; le cas du 16ème arrondissement est particulier puisque les seuls lycées proposés aux élèves des collèges du 16ème sont dans le 16ème).

  • En Secteur 1 :
    • Nombre de collèges de Paris-Centre avec seulement 3 choix possibles sur 5 : il y en a 4 ;
    • Nombre de collèges de Paris-Centre avec seulement 4 choix possibles sur 5 : il y en a 1 ;
    • Et donc finalement seuls 2 (seulement 28%) collèges de Paris-Centre ont leurs 5 choix possibles sur 5.
  • En Secteur 2, le collège JEAN BAPTISTE POQUELIN a 17 choix impossibles sur ses 20.

Le Rectorat ne tient pas non plus ses promesses sur les Secteur 2 et Secteur 3 : selon les cas, entre 22 et 27 lycées sont inatteignables (alors que le Rectorat les propose) pour entre 3000 et 4000 élèves, sur les 12000 élèves passant au 1er tour d’Affelnet (donc hors recrutements particuliers).

Démonstration :

Cette démonstration s’articule en 4 phases :

  • Phase 1 : Calculer les Nombres de Points maximum selon secteur et bonus.
  • Phase 2 : Trouver les seuils d’entrée dans les lycées parisiens.
  • Phase 3 : Comparer seuils et Nombres de Points max. (ou comment le doute dans l’intégrité et l’irréprochabilité s’installe).
  • Phase 4 : Reprendre tout cela en ajoutant le nombre d’élèves et en reportant sur la carte des secteurs (ou comment la mystification devient évidente).

Phase 1 : Calculer les Nombres de Points maximum selon secteur et bonus.

Assez simplement, nous avons tout d’abord calculé les nombre de points qu’un élève pouvait avoir en 2020-2021 sur Paris.

  • Avec ses notes, c’est 3295,851 points [voir Note 2]
  • Avec le socle : 4800 points (toutes les compétences au max).

Cela donne un total de 8095,851 points hors bonus, et donc nous pouvons déduire le tableau suivant qui calcule le nombre maximal de points Affelnet que peut avoir un élève selon le bonus de secteur et le bonus IPS :

Bonus SELON le secteur DU LYCEE CHOISIAvec 1200 points de bonus IPS Avec 600 points de bonus IPS avec 0 point de bonus IPS
Avec bonus de secteur S1 (32640)41935,85141335,85140735,851
Avec bonus de secteur S2 (17760)27055,85126455,85125855,851
Avec bonus de secteur S3 (16800)26095,85125495,85124895,851

Phase 2 : Trouver les seuils d’entrée dans les lycées parisiens

Grâce à de nombreux parents qui nous ont donné accès à la fiche barème de leur enfant, nous avons par ailleurs relevé les seuils d’entrée dans les lycées parisiens. Conformément à la définition, le seuil correspond au nombre de points du dernier élève affecté dans le lycée. Vous pouvez trouver ce tableau ici :

(voir les sources sur la page Nos tableaux de données et feuilles de calculs.)

Ce tableau est encore incomplet, sans que cela ne pose de problème pour la suite du raisonnement : les lycées qui manquent sont a priori tous des lycées ayant des taux d’entrée assez faibles, en tout cas inférieurs à 38000 points. Un seul moyen pour l’obtenir : analyser d’autres fiches barème réelles confiées par les parents : malgré de nombreuses demandes le Rectorat ne l’a jamais fourni (ceci est un appel aux parents qui ont des fiches barème en ayant demandé BATIMENT-SAINT-LAMBERT, BERGSON, CAMILLE SEE, CLAUDE BERNARD, COLBERT, FRANCOIS VILLON, GABRIEL FAURE, JEAN DE LA FONTAINE, LAMARTINE, LOUIS ARMAND, PIERRE GILLES DE GENNES ou RABELAIS)

Phase 3 : Comparer seuils et Nombres de points max (ou comment le doute dans l’intégrité et l’irréprochabilité s’installe).

Dans un premier temps, nous avons amélioré ce fichier des seuils en analysant les données par rapport au nombre maximal de points Affelnet que peut avoir un élève selon le bonus de secteur et le bonus IPS : en effet, nous avons vite remarqué que pour certains lycées, certaines affectations nécessitaient plus que les 40735,851 points de référence. Par exemple, SOPHIE GERMAIN n’est pas atteignable en Secteur 1. Pour l’avoir, il vous faut alors impérativement un bonus IPS à 600 ou 1200 points.

Nous avons ainsi constaté que 3 lycées sont inatteignables en Secteur 1 sans bonus : CONDORCET, SOPHIE GERMAIN et TURGOT (toutefois TURGOT n’est jamais proposé en Secteur 1) et que CHARLEMAGNE n’est atteignable en Secteur 1 sans bonus que pour les élèves ayant atteint le plafond de points (plus de 15 de moyenne générale dans TOUTES les matières durant les 3 trimestres).

Nous avons donc cherché à aller plus loin et à confronter les seuils des lycées aux différentes combinaisons de points que pouvaient avoir les élèves selon le secteur de choix et le bonus IPS qu’ils avaient.

Nous avons reporté tous ces résultats dans une version améliorée du tableau précédent :

(voir les sources sur la page Nos tableaux de données et feuilles de calculs.)

Nous constatons que de nombreux lycées qui sont proposés aux élèves en secteur 1, 2 ou 3 sont inatteignables. L’impact est bien évidemment le plus dramatique pour les lycées de Secteur 1, puisque le Rectorat avait garanti qu’un élève choisissant ses 5 lycées de Secteur 1 serait forcément affecté sur un des 5.

Phase 4 : Reprendre tout cela en ajoutant le nombre d’élèves et en reportant sur la carte des secteurs (ou comment la mystification devient évidente).

Pour parfaitement brosser le tableau, quelques chiffres nous manquaient encore : les nombres (hors recrutements particuliers) d’élèves en 3ème et celui des places en 2nde GT Nous avons donc cherché à les estimer le plus finement possible. Notre page Estimation du nombre d’élèves en 3ème et en 2nde. vous explique comment nous avons procédé. Ces chiffres sont assez complexes à obtenir, et bien évidemment le Rectorat ne les fournit pas.

Armé de la carte des secteurs, des seuils d’entrée en lycée, des effectifs en 3ème et des places disponibles en 2nde, nous avons repris le principe de notre carte des 3 secteurs, pour en faire un outil permettant de ;calculer les élèves impactés par ces promesses irréalisables du Rectorat.

Nous avons donc créé le Tableau des promesses intenables et non-tenues, c’est à dire des lycées que le rectorat a proposé aux élèves parisiens alors qu’il ne leur était impossible d’y entrer.

(voir les sources sur la page Nos tableaux de données et feuilles de calculs.)

Nous obtenons donc cette synthèse des promesses non tenables du Rectorat : en Secteur 1, 3 lycées sont inabordables pour les élèves ayant un bonus IPS à 0. Cela touche entre 1400 et 1500 élèves.

Promesses non tenues en Secteur 1 :

Avec bonus IPS à 1200Avec bonus IPS à 600Avec bonus IPS à 0
Nombre d’élèves lésés dans leur capacité de choix :001460
Nombre de lycées effectivement proposés en S1 mais impossibles :003
Nombre de collèges impactés :0014

Promesses non tenues en Secteur 2 ou 3 :

Avec bonus IPS à 1200Avec bonus IPS à 600Avec bonus IPS à 0
Nombre d’élèves lésés dans leur capacité de choix :304137763925
Nombre de lycées effectivement proposés en S1 mais impossibles :24 en S2
23 en S3
24 en S2
22 en S3
24 en S2
27 en S3
Nombre de collèges impactés :384034

Note 1 : Si on admet pouvoir dire que les parents font des vœux Affelnet, on peut bien dire que quand le Rectorat émet une promesse quand il fournit les listes de lycées de Secteur 1. Mme Claire Mazeron, DASEN de Paris, a aussi indiqué devant des dizaines de parents que choisir ses 5 vœux de Secteur 1 y garantissait une affectation lors des réunions Webex du 1er au 10 mars 2021.

Note 2 : Nous le démontrons sur la page Contre-vérité d’Affelnet#1 : Les notes ne rapportent pas entre 0 et 4800 points. Le socle non plus. Vous pouvez aussi le constater en utilisant le tableau Calcul de Points, Ecart-type et moyennes 2021-2020-2019-2018.

2 réflexions au sujet de « Démonstration des promesses non tenues sur les cartes de secteur. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s