Avant tout, le choix de l’IPS comme indice pour Affelnet est invraisemblable.

Avant même d’étudier la manière dont fonctionne le bonus IPS (Indice de Position Sociale), penchons nous sur son élément de base, l’indice IPS. L’indice IPS est un indice complexe, qui intègre des notions de revenu, de métier, et relatives au foyer. Il peut vite souffrir de nombreuses irrégularités s’il est mal employé, comme à Paris. Il faut pour Affelnet soit réformer son usage, soit changer d’indice.

Nous explicitons en particulier combien le choix de l’IPS pour Affelnet ne repose sur aucune construction scientifique. En effet, comme nous le montrons, un juste emploi de l’IPS est délicat. Mais à Paris 2020-2021 ce n’est pas ce qui arrête le Rectorat, puisqu’en pratique l’IPS doit être utilisé pour argumenter des baisses de budget [voir Note 1].

En introduisant l’IPS qui quantifie non plus les revenus mais le niveau de « position sociale », le Rectorat souhaite donc prendre en compte combien les parents peuvent aider leurs enfants, non plus sur la base des moyens financiers mais bien d’un mix financier et culturel. Et conclut que plus les parents pourront aider leur enfant, moins les établissements publics auront besoin d’être aidés.

Pour tout savoir sur la construction de l’IPS, vous pouvez lire Qu’est ce que l’indice IPS qui sert de base à Affelnet et aux baisses de DHG ?

Déjà, cette décision d’assoir les ressources des établissements sur la capacité des parents à compenser les coupes budgétaires nous semble un abandon de responsabilité inquiétant. Mais même si cette vision politique pouvait être justifiée, l’impossibilité matérielle d’obtenir des informations fiables pour calculer un vrai IPS à l’échelle de tout un territoire comme Paris rend son usage invraisemblable.

Mais voilà, ce n’est pas vraiment cela, l’IPS. Ni dans ses effets, ni dans les données ou l’acquisition des données relatives aux parents. En particulier, pour que l’IPS soit utilisable, il faudrait des modes de collecte bien plus précis et aussi invasifs… Alors le MENJS calcule un indice selon une formule secrète, puis le nomme « IPS de l’établissement » – probablement une sorte de moyenne des indice recalculés à cette sauce de tous les parents.

Comme le calculer précisément un vrai IPS se révèle trop compliqué, le MENJS a opté pour un ersatz vidé de tout axe réellement social. L’IPS est alors saisi sur la base de grilles de CSP.

En pratique donc, le MENJS affirme mettre en place un IPS à la place des CSP, mais en fait conserve les vieux formulaires avec les CSP pour interroger les famille. Et oublie les problèmes méthodologiques majeurs :

  • La saisie est faite sans contrôle : elle est fait à partir des fiches de renseignements SIECLE, saisie à toute vitesse et avec de nombreuses possibilités d’erreur, par des personnels non formés ;
  • L’indice saisi est déclaratif et non contrôlé : En gros si – pour vous flatter un peu – vous pouvez vous déclarer de manière un peu plus flatteuse que la réalité ; mais alors, vous pénalisez votre établissement ; a contrario, si tous les parents d’un établissement se déclarent « Ouvriers agricoles », cela devrait améliorer tant les DHG que l’Affelnet de tous les élèves de l’établissement.
  • Et enfin cerise sur le gâteau il n’est pas collecté dans le respect du RGPD : Et c’est un point énorme : les documents demandant la CSP fournis aux parents violent les articles 5 et 7 (au moins) du RGPD, en n’indiquant pas le motif loyal de la finalité du traitement [voir Note 2].

Pourquoi en plus est-ce un choix maladroit ?

Après, comme nous le disions, l’IPS est un indice délicat, complexe à mettre en œuvre. A cela, beaucoup de raisons :

  1. Il est sexiste : par exemple les hommes chef d’entreprise de + de 10 personnes ont 140 points, le femmes 128. 10% de moins, pourquoi ? Une femme chef d’entreprise vaut moins qu’un homme ?
  2. Sa vérification statistique est incomplète : il a été « vérifié » sur une population de 30000 personnes dans une région plutôt rurale et traditionnelle, jamais sur une zone urbaine dense ;
  3. Sa définition est antique : il est basé sur une norme de 2008, qui intègre par exemple qu’avoir un ordinateur familial vous donne des points d’avance ;
  4. Il ne différentie pas les familles monoparentales, les orphelins, etc : ben non. Il est pourtant évident qu’un enfant de parent isolé ne trouvera pas dans sa famille autant d’aide que dans une famille à deux adultes ;
  5. Il ne tient pas compte de la réalité sociale : vous êtes chômeur ? En reconversion professionnelle forte ? Ca n’est pas pris en compte. Pourtant, ça joue « up peu » sur vos moyens, non ?

Enfin, pourquoi faut-il revenir sur l’emploi de l’IPS ?

L’IPS n’est pas satisfaisant, sa mise en œuvre à grande échelle impossible, et les buts de sa mise en place ne sont pas affichés sincèrement. Un discours d’honnêteté de la part des services de l’Education Nationale serait pourtant bienvenu

Avec la mise en place de l’indice IPS dans le processus d’affectation, nous sommes en fait en présence d’une opération qui permettra un pur transfert de charge opéré par le Ministère, transférant une partie de la charge de l’éducation aux parents. Ce qui est contraire à tout ce que nous avons vécu jusqu’à, présent. Car au lieu d’imaginer comment déléguer aux parents la responsabilité de palier le manque de budget dans les établissements scolaires chaque année, il serait bien plus efficace de corriger ces manques une fois pour toutes [voir Note 3].

Enfin, l’usage de l’IPS est à la base d’une tromperie : le Rectorat indique que l’IPS permet le rééquilibrage des DHG, en remplaçant les Marges Académiques par des Marges IPS [voir Note 4]. Mais en pratique il y a plus d’heures de Marges Académiques supprimées que d’heures de Marges IPS ajoutées.


[Note 1] : lire Dans Affelnet : une absence totale de base scientifique au choix de l’IPS

[Note 2] : lire Pourquoi l’IPS viole-t-il le RGPD ?

[Note 3] : lire Pour ajuster offre et demande : créer des lycées.

[Note 4] : lire 2020-2021 : Grosses baisses de DHG sur Paris, basées sur l’IPS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s