Les « bons élèves » ne doivent pas servir de plan B pour cacher la diminution des Dotations Horaires dans les lycées.

Dans un article de france3-regions du 24 février 2021 [voir Note 1], Madame Claire MAZERON, récemment promue Directrice Académique des Service de l’Education Nationale (DASEN) déclare, parlant des problèmes de mixité scolaire : « Nous favorisons également la mixité scolaire. Avec cette réforme, des élèves de niveau intermédiaire pourront aller dans dans de bons lycées. Des têtes de classe pourront se retrouver dans des lycées intermédiaires. Nous souhaitons mieux répartir les élèves. Jusqu’à présent les bons collégiens allaient dans les bons lycées et les élèves fragiles dans des lycées moins bien classés. La réforme va enclencher une mécanique et cela va équilibrer les niveaux« .

Alors que le Rectorat fait croire aux parents que ce sont les notes de leur enfant qui compteront, ces propos dans la bouche de la DASEN démontrent que l’affectation devient basée sur le niveau social des parents des élèves !

On apprend donc que pour masquer la faible attractivité de certains lycées aux dotations horaires toujours en baisse, le Rectorat met en place un Affelnet hyper-contraignant pour y pousser de force les bons élèves (algorithmiquement bien sûr, en ne laissant qu’un choix ou deux possibles en pratique). Alors qu’une simple stabilisation des DHG aurait déjà permis de stabiliser les problèmes.

En réalité, on ne règlera pas le problème du manque d’attractivité de certains lycées en y faisant venir de force de bons élèves. On ne règlera le problème de l’attractivité des lycées – désolé pour le truisme – qu’en les rendant attractifs… Cela veut dire plus de budget pour :

  • offrir des possibilités de dédoublement de classe ;
  • créer des salles de travaux pratiques et des salles de langue ;
  • offrir des options intéressantes pour les élèves ;
  • informatiser dignement ces établissements ;
  • bref mettre en place des projets d’établissement.

Il appartient au ministère de doter les établissements en heures, et donc de régler le problème de leur attractivité, PAS AUX ÉLÈVES, et certainement pas en les mettant dans une vitrine pour dire : « venez voir, dans cet établissement ici aussi il y a de bons élèves qui seront des têtes de classe ».

Cette dernière annonce est un élément de plus qui démontre le lien entre DHG et réforme AFFELNET.


[Note 1] : in https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/affelnet-l-inquietude-des-parents-des-futurs-lyceens-face-a-un-projet-de-nouvelle-carte-scolaire-1970446.html. Vous pouvez aussi le trouver dans notre page Tout sur… Dans la presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s