Pour conclure sur le problème d’offre et de demande qui est la clef d’Affelnet

Pour qu’Affelnet puisse fonctionner comme un digne logiciel d’affectation, il faudrait que l’offre soit en relation avec la demande. Or, c’est loin d’être le cas.

La seule solution définitive pour en finir avec les non-affectés passe par une augmentation de l’offre, c’est-à-dire la création d’établissements et l’attribution de DHG qui ne soient pas minimalistes.

Pour comprendre, osons une analogie. Imaginons. Vous allez dans un restaurant équipé pour servir 50 convives simultanément et vous êtes le 50ème client : tout se passe très bien. Mais si vous êtes le 51ème, vous attendrez pour avoir une place et pourrez peut-être même ne pas manger, alors que les cuisines auraient probablement pu absorber la charge du 51ème client.

Pour Affelnet, c’est la même chose. C’est même pire car le système (le restaurateur) est informé à l’avance de ce que la demande (le nombre de clients) est supérieure à la capacité d’accueil : il ne devrait pas y avoir de non affectés structurels [voir Note 1].

Reprenons ce restaurant de 50 places, mais compliquons un peu le problème : maintenant que ce restaurant serve deux plats, un de viande et un de poisson. Pouvons-nous imaginer que pour chaque soirée le chef du restaurant va provisionner exactement 25 poissons et 25 viandes ? Bien évidemment il ferait des mécontents, dès qu’un soir plus de 25 personnes souhaiteraient de la viande. Et vite le restaurant courrait à la faillite. Il a donc besoin d’une marge de gestion, et elle est largement supérieure à 1% (cela correspondrait à ¼ de plat de poisson et ¼ de plat de viande…). Ce simple problème est la base des non affectés algorithmiques (mais il y a d’autres facteurs) [voir Note 2].

L’affectation en 2nde via Affelnet crée un besoin de marges de gestion supérieures à celles actuelles, qui sont réduites au minimum (et malgré tout baissent chaque année). Ces marges sont à trouver dans la création de nouvelles divisions, voire de nouveaux établissements et donc dans des recrutements de personnels de tous types (perdir, enseignants, Psy-EN, personnels médicaux, AESH, AED, etc.).

D’autant que dans Affelnet, selon les académies, on ne connait qu’imprécisément le nombre d’élèves à affecter : les estimations démographiques ne sont pas suffisantes, certains éléments ne pouvant pas être pris en compte : arrivée de migrants, retour en France du fait de la crise sanitaire, retour dans le public d’enfants précédemment scolarisé dans le privé sous ou hors contrat, etc.

Il faut donc bien comprendre que la problématique fondamentale d’Affelnet est une problématique d’offre et de demande [voir Note 3], éventuellement de stock. Il n’est donc pas juste de présenter aujourd’hui Affelnet comme un « outil d’aide à la décision d’affectation » [voir Note 4]. C’est un outil de gestion d’un stock de demandes que l’on veut faire entrer dans un système d’offres, alors que l’on sait que les demandes peuvent excéder l’offre. Et que rien ne garantit que tous les parents ne feront pas les mêmes demandes.

L’expérimentation parisienne en 2020-2021 a bien tenté de proposé une limitation du risque de demandes homogènes des parents en limitant le choix à des groupes de 5 lycées « de Secteur 1 », mais le résultat a été une insatisfaction majeure des parents d’élèves, pour au final un nombre de non-affectés proche de celui des années précédentes.


[Note 1] : lire Les non-affectés structurels : une transgression de toutes les règles administratives, et une négation du simple respect dû aux élèves.

[Note 2] : lire Les non-affectés algorithmiques : une multitude de cas

[Note 3] : Si ces problématique vous sont étrangères, vous pouvez lire utilement la page synthétique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Offre_et_demande

[Note 4] C’est la terminologie retrouvée dans le fiche barème Affelnet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s