Affelnet Paris 2020-2021: taux cible de boursiers par lycée.

Le taux cible différentié par établissement est une nouveauté. Les années précédentes, le taux était soit académique soit différent selon le district.

Ce tableau a été obtenu à partir de la circulaire académique (voir Les circulaires Affelnet). Certains taux cibles ont pu être réajustés entre la publication de la circulaire et l’Affelnet réel, ce qui montre bien le mépris du rectorat pour les parents. Il est à noter que les années précédentes les « taux cibles » s’appelaient « plafonds ». On notera que les établissements ayant le taux cible maximal (28%) sont les lycées les plus « challengés » ces dernières années.

Ils ont été fixés initialement par le 1er comité de suivi de la réforme AFFELNET Seconde GT [voir Note 1] présidé par Julien Grenet le 12 avril 2021, soit 15 jours avant le début de la saisie des vœux [voir Note 2].

Vous pourrez trouver le tableau des taux cibles dans notre page Nos tableaux de données et feuilles de calculs ou ici :

Ce tableau vous indique la manière dont fonctionnent les taux cibles sur les 6 dernières années.

Année (taux limite avant affect.) Mode Nord  Est  Sud  Ouest 
2016académiquesans plafondsans plafondsans plafondsans plafond
2017par district24,50%30,70%22,70%13,70%
2018par district22,80%28,10%18,00%11,60%
2019académique21,47%21,47%21,47%21,47%
2020académique22,40%22,40%22,40%22,40%
2021par lycéenon encore
publié
non encore
publié
non encore
publié
non encore
publié
Sources : Ces taux cibles étaient généralement non communiqués. L’analyse des bilans de l’affectation du SAIO permet cependant de les retrouver. Vous trouverez les 3 derniers sur cette page : Les bilans de l’affectation distribués par les SAIO. Les taux réels diffèrent bien sûr des taux limites après affectation : ils ne concernent que le 1er tour d’Affelnet (voir pour comprendre l’article Les tours d’Affelnet . Le second tour, qui voyait presque tous ses lycées être dans le district Est, en augmentait la part.

Nous n’avons pas pu nous empêcher : nous avons recalculé le taux moyen des lycées en les regroupant selon les districts pour comparer :

ANNEE (taux cible avant affect.)ModeNordEstSudOUEST
2021par lycée 25,60% 26,13% 23,60% 20,11%

A priori, rien de très différent de l’année 2017 hormis pour le district Ouest. Mais en fait la différence est assez subtile.

En effet, le taux d’élève boursiers affecté en 2020 sur Paris était de 20,20%, avec de fortes disparités : Nord : 22,20%; Est : 25,10%; Sud : 17,30%; Ouest : 13,30%. Du fait de la surestimation des taux cibles par rapport aux taux réels, de manière à ne pas bloquer les affectations de boursiers, on obtient un système qui assure quasiment à chaque boursier une affectation sur un de ses trois premiers vœux, tout en assurant de ne pas avoir d’effet Turgot.

Si cela peut apparaître de prime abord comme une habile manière de répartir les élèves boursiers, mettre des taux à 28% dans des lycées fortement attractifs est une manière de pénaliser les élèves non boursiers. Il faudra regarder de près les taux réels lorsque le SAIO publiera le bilan (février à mars 2022).

ANNEE (Taux de Boursiers en
2nde GT après affectation)
NORDESTSUDOUEST
201619,18%27,94%14,68%9,12%
201718,43%26,30%15,83%10,84%
201821,70%28,38%15,34%11,60%
201921,00%24,94%18,06%12,38%
202022,20%25,10%17,30%13,30%
2021 ? ? ? ?

[Note 1] : voir sur le site du Rectorat de Paris : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2338438/bilan-du-1er-comite-de-suivi-de-la-reforme-affelnet-seconde-gt

[Note 2] : Julien Grenet est membre du Conseil Scientifique de l’Observatoire Parisien de la Mixité sociale et de la Réussite éducative (2018) (lire sur le Blog de Colombe Brossel) et a présidé le 1er comité de suivi de la réforme AFFELNET Seconde GT organisé par le Rectorat de Paris (même si lors du comité du 12 avril il a précisé « qu’il n’a aucune implication dans la refonte du système, et qu’il participe au comité de suivi en tant que chercheur extérieur« , lire sur le site de la FCPE75, contenu réservé aux adhérents). C’est entre autres ce Comité qui a validé les taux-cibles de boursiers (lire sur le site de l’académie de Paris). Il a dans de nombreux articles de presse affiché des positions très en faveur de cette réforme, dont ce très candide « La précédente version d’Affelnet avait créé des lycées de niveau, ça en était devenu une procédure très anxiogène pour les parents. » (lire sur le site de BFMTV). Comme si les lycées de niveau avaient attendu Affelnet pour exister…
Julien Grenet est aussi Directeur de recherche au CNRS et Professeur associé à l’École d’économie de Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s